camernews-hopital-gyneco-obstetrique

Hopital Gyneco Obstetrique de Douala : De Graves Accusations sur la qualite des equipements.

Hopital Gyneco Obstetrique de Douala : De Graves Accusations sur la qualite des equipements.

De hauts responsables du projet dénoncent la qualité des appareils qui devront meubler cette structure sanitaire de référence qui est en voie de finition dans la capitale économique.«Le Ministre est sur le point de réceptionner des équipements de seconde qualité pour l’hôpital gynéco obstétrique de Douala. Les responsables du projet ont tenté en vain de le convaincre de décliner l’offre, mais il ne les écoute pas». Selon nos sources au ministère de la Santé publique, lesdits équipements sanitaires auraient même déjà été réceptionnés il y a une semaine contre l’avis du coordonnateur et de l’ingénieur du projet.  Mais Sylvain Awono, le chef de la cellule d’Etudes et des Infrastructures qui coordonnerait la construction n’est pas disponible en ce moment.

Sur le site à Douala, notre correspondant dans la capitale économique fait savoir que des ouvriers et quelques responsables eux aussi s’insurgent contre ces équipements de seconde main qui ont été emmenés. Au minsanté, nos sources affirment qu’une réunion convoquée d’urgence par André Mama Fouda, le chef du département s’est tenue le mardi 11 décembre 2013, aux fins de forcer les dirigeants des opérations à signer les documents y relatifs.

Nous avons joint par téléphone le cabinet du ministre,monsieur Martin Mbimi, son secrétaire particulier le jeudi 13 décembre pour pouvoir en discuter avec André Mama Fouda. Mais le rendez-vous qu’il nous a fixé pour la fin de l’après-midi n’a pas été respecté.

Le lendemain, vendredi 14, l’incendie à la Direction de la lutte contre la maladie (Dlm), aurait été la principale occupation du minsanté, puisqu’il animait une réunion de crise avec ses proches collaborateurs.

Le temps, passe, et l’information sur la réception de ces équipements se précise. Il faut souligner que l’hôpital gynéco obstétrique et pédiatrique est en construction à Yassa à la sortie Est de Douala.

Il aurait dû être livré en juin dernier, mais l’entreprise chinoise, Shanxi Construction chargée des travaux devait encore peaufiner certaines installations.

Cependant, le gros oeuvre a été achevé en juillet, comme Mama Fouda a pu le constater le 04 juillet, au cours de la 7e session du comité de pilotage, de suivi, de construction et d’équipement de l’hôpital chinois. Le niveau de réalisation de été tranche des travaux à 100 %.

L’installation des équipements biomédicaux était réalisée à 58 % et les 42 % devraient l’être dans les 6 mois à venir, selon André Mama Fouda.

Coût global des travaux 

Une enveloppe de 6,5 milliards de FCFA était destinée au gros oeuvre sur les 13,7 milliards, le coût global de Hgopy Douala. L’ensemble de la structure est composée de plusieurs grands bâtiments, le premier sera affecté aux consultations, le second abritera les services techniques, les hospitalisations se feront dans les deux derniers bâtiments.

Les services administratifs, l’intendance et la morgue seront logés dans les blocs cinq et six. Ce sont au total 11 bâtiments qui constituent l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Douala «sont entièrement achevés et progressivement équipés».

Nos sources croient savoir que la partie camerounaise ne devrait pas accepter ces équipements que l’ont ne mettrait même pas dans une centre médical. Au moment où le minsanté approuvait l’achèvement du gros oeuvre en juillet, il restait à installer les équipements et l’électricité. C’est-à-dire un peu plus de 40% d’équipements à installer, pour un montant de 900 millions de F attendu pour le financement Il restait également à faire les travaux de raccordement au réseau urbain d’électricité, et l’adduction d’eau.

A en croire le Minsanté: «Nous sommes encore dans une installation de chantier, mais l’hôpital dispose d’un groupe de 800 KW pouvant suppléer en cas de coupure au réseau Aes-Sonel». Parmi les dernières tâches essentielles à effectuer, on notait l’achèvement de la voie d’accès au site, longue de 800 m à partir de l’axe routier principal, et devant facilité les mouvements dans le chantier. Coût est estimé de cette opération, 930 millions de F, et la partie camerounaise tardait à terminerses travaux, alors même qu’il y avait encore la construction des logements techniques et d’astreintes à réaliser.

Le dossier technique devait être apprêté en septembre 2013, et les travaux de construction lancés en 2014, selon le coordonnateur du projet, Sylvain Awono Mvogo.

Dans un autre chapitre, Mama Fouda avait évoqué l’inscription du système de gestion informatique, et de la personnalité juridique de Hgopy Douala dans la liste des actions à mener. La mise en service effective e le serait qu’«après l’élaboration des textes réglementaires de création de l’hôpital et la nomination du premier personnel dirigeant, selon le ministre.

L’hôpital Gynéco Obstétrique et Pédiatrique de Douala est le fruit de la coopération entre le Cameroun et la chine. Il devrait contribuer à l’amélioration de l’offre de santé dans la capitale économique, notamment pour els femmes et les enfants auxquels il est destiné.

camernews-hopital-gyneco-obstetrique

camernews-hopital-gyneco-obstetrique