Hôpital de Bogo: aux bons soins du CERAC

Le Cercle des Amis du Cameroun a rétrocédé hier la formation sanitaire qu’il vient de réhabiliter et d’équiper.

La date du 29 mars 2017 sera à jamais gravée dans les annales de Bogo. C’est en effet ce jour-là qu’une forte délégation du Cercle des Amis du Cameroun (CERAC) a procédé à la rétrocession de l’hôpital de district de cet arrondissement. Une formation hospitalière qui, il faut le dire, croupissait déjà sous le poids de l’âge et des intempéries. C’est Mme Fadimatou Cavaye, la vice-présidente du CERAC, qui conduisait cette délégation de l’association caritative fondée par l’épouse du chef de l’Etat, Mme Chantal Biya, ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO. Elle avait à ses côtés Mme Midjiyawa Koulsoumi, délégué-adjoint du CERAC.
L’hôpital de district de Bogo est l’unique formation sanitaire dont dispose l’arrondissement. Il accueille en son sein, non seulement les patients venant de toutes les localités de cette unité administrative, mais aussi ceux des arrondissements voisins, notamment Petté, Moulvoudaye, Maga et même Maroua. Une surcharge qui a fatalement conduit à son appauvrissement en termes d’équipements, et surtout de médicaments. On comprend  aisément la joie qui animait le Dr Léopold Fossoua, médecin-chef de ce district de santé et son équipe lors de la solennelle rétrocession de cet hôpital par le CERAC. Un événement qui a connu la participation de la crème des autorités administratives de l’Extrême-Nord, sous la conduite du gouverneur Midjiyawa Bakari.
L’épouse du chef de l’Etat vient de relever le plateau technique de cet hôpital qui, certainement va faire  de nombreux heureux parmi les demandeurs de services et le personnel. En dehors du revêtement du sol et de l’embellissement des murs, de la climatisation des salles d’hospitalisation et d’autres conforts, aussi bien pour les patients que le personnel soignant, le CERAC a fait un don d’importants médicaments de première nécessité. Cerise sur le gâteau, une ambulance médicalisée a été offerte  àl’hôpital de Bayo par la présidente fondatrice du CERAC.
L’autre volet du séjour du CERAC concernait la lutte contre la pauvreté. C’est ainsi que l’association a offert une importante quantité de matériels agricoles aux populations vulnérables du département du Diamaré. Question de leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie. Le séjour du CERAC à Bogo a été agrémenté par un gala culturel offert par les artistes musiciens du terroir et ceux venus du Nigeria et du Tchad.