Honorable Me fotso Kamdem fostine : « L’attitude irrespectueuse et injurieuse du SDF envers Guillaume Soro est antirépublicaine, anti-diplomatique »

Honorable Me fotso Kamdem fostine : « L’attitude irrespectueuse et injurieuse du SDF envers Guillaume Soro est antirépublicaine, anti-diplomatique »

Député à l’assemblée nationale, l’honorable Me Fotso Kamdem Fostine jette un regard sur la récente visite du président Guillaume Soro au Cameroun et apprécie…

Honorable, la dernière session à laquelle vous avez pris part a connu l’intervention du Président de l’assemblée nationale Ivoirien, invité de son homologue Camerounais. A première vue que vous inspire cette visite ? 
La visite du très honorable Guillaume soro, président de l’assemblée nationale de côte d’ivoire dans notre pays est pour ma part une bonne chose. c’est un signe qu’au fil des années, se tissent et se renforcent entre nos deux pays, au delà de nos divergences, des liens d’amitié et de solidarité interparlementaires qui augurent certainement un avenir radieux pour nos deux pays. sa visite est une connotation de la coopération sudsud tant souhaitée par nos populations. nos deux pays ont des relations traditionnelles fondées sur l’amitié entre les deux peuples, la convergence et le partage d’un destin commun dans les institutions internationales.

Sur quelle échelle de valeur trouvez-vous aujourd’hui l’état des relations entre la Cameroun et la Côte d’Ivoire ?
Je crois que les relations entre nos deux pays sont excellentes, cordiales et fraternelles. La visite de Guillaume soro au cameroun confirme la volonté manifeste de nos deux etats de redynamiser la coopération bilatérale depuis la crise postélectorale de 2011 en côte d’ivoire. pour preuve, la Balance commerciale entre les deux pays a été porté à 155 milliards de fcfa au 31 décembre 2013 comparativement au 11 milliards de décembre 2011.

Quelle lecture faites-vous du discours du Président de l’assemblée Nationale, le très honorable Cavaye Yeguie Dibril ? 
Au cours de son allocution d’ouverture de la session ordinaire de juin, le président de l’assemblée national a pointé un doigt accusateur sur ces officiels qui feignent d’aider les autorités à lutter contre Boko Haram, alors qu’ils en sont des partisans. de qui parle le député du mayo sava ? il parle de ces traites qui ont utilisé les journaux pour tenter de le salir alors qu’il est un homme fidèle, il parle de ces criminels qui ont ainsi cherché de brouiller les pistes en jetant l’opprobre sur le ministre amadou ali et lui-même. mais la vérité finie par éclater en plein jour comme je l’avais annoncé dans ma précédente interview.

« Beaucoup sont parmi nous ! certains font même preuve d’un activisme pour montrer aux autorités qu’ils travaillent contre la menace. ils collaborent pourtant avec l’ennemi. dénonçons-les !» ces mots ont été prononcés mercredi, 11 juin 2014, à l’hémicycle du palais des verres de ngoa-ekélé, par cavaye Yéguié djibril, le président de l’assemblée nationale (pan). parlant de l’insécurité caractérisée par les incursions de la secte islamiste Boko Haram dans la partie septentrionale du pays, ce fils du mayo sava a accusé sans détour certaines personnes insoupçonnées tapies dans l’ombre. panique dans l’hémicycle. Les regards se retournent vers le pan. d’aucuns pensent qu’il va crever l’abcès en dénonçant nommément des personnalités présentes à cette plénière d’ouverture de la session de juin. Je vous l’avais prédis, l’homme de mada ne trahit jamais

La venue du Président Guillaume Soro au Cameroun a suscité des commentaires multiformes et hostile à cette visite. A l’écouter, croyez-vous que cette visite avait sa raison d’être ?
Dans la coopération entre etats, une visite n’est jamais fortuite. ils existent des normes de respect des principes diplomatiques, républicains et civilisationnels lors de la réception de Hauts représentants d’etats amis. L’accueil triomphal réservé au très honorable Guillaume soro est le signe évident d’une amitié et d’une fraternité entre deux peuples devant relever, dans un contexte très difficile, les défis de développement économique et social. dans le contexte actuel de remobilisation de toutes les forces vives de nos deux pays, aucun effort ne doit être ménagé pour dépassionner le débat et taire les velléités politiciennes porteuses de division et de haine.

Qu’avez-vous réellement retenu du message délivré par le Président Guillaume SORO lors de cette session ?
Le très honorable Guillaume soro a délivré un discours de quintessence historique de vérité, de paix, de liberté et de démocratie. dans son discours, il a d’abord été question de la coopération interparlementaire entre nos deux institutions et par ricochet la coopération bilatérale ente nos deux pays. comme il l’a dit lui-même c’est l’occasion de « saisir l’opportunité pour engager un dialogue franc et direct et pour aborder les vraies questions », « aller ensemble à la recherche des solutions innovantes qui puissent répondre aux attentes et aux préoccupations de nos populations » donc, il est venu « pour parler et entendre parler d’amitié, de solidarité et de coopération entre nos deux parlements et à travers eux entre nos deux populations. dans son discours, il a fustigé avec la dernière énergie le colonialisme et le néocolonialisme en rendant hommage à ces héros de l’indépendance que furent paul samBa, ruben um nYoBe. il a parlé de la situation géopolitique du cameroun aujourd’hui avec le phénomène de Boko Haram qui nécessite l’internationalisation de la coordination sécuritaire des etats africains. enfin, il a évoqué les raisons de sa rébellion en côte d’ivoire quand on sait qu’il fut le premier ministre sous Laurent Gbagbo. même si ses raisons évoquées sont louables, je pense concernant ce point qu’il y avait d’autres moyens plus légitimes pour faire changer la donne.

Pourtant le SDF parti d’opposition représenté à l’assemblée nationale s’est déclaré contre cette visite…
En s’insurgeant contre la visite du très honorable Guillaume soro au cameroun, le sdf semble perdre les normes de respect diplomatique, c’est une ignorance parfaite des règles de bienséance. L’attitude irrespectueuse et injurieuse du sdf envers la deuxième personnalité de l’etat de côte d’ivoire est antirépublicaine, anti-diplomatique. car le cameroun a toujours prôné son ingérence dans les affaires internes des autres etats et aussi il n’est pas normal de vouloir tenter d’atteindre l’honneur et la dignité d’une haute personnalité étrangère en visite officielle au cameroun. mais tout de même, l’accueil du pan de côte d’ivoire a été chaleureux à l’hémicycle et les autres députés sont restés sereins et imperturbables devant les provocations du sdf. et comme l’a rappelé Guillaume soro, « cela reflétait le dynamisme de la démocratie camerounaise ». malgré cette bourde, le cameroun n’ayant jamais failli à sa réputation de peuple qui sait accueillir ses invités de marque, nous ferons tout pour que celui du très honorable Guillaume soro n’échappe à la règle. il faut se mobiliser pour que la visite officielle de l’hôte du cameroun se poursuive et se  parachève dans la chaleur, l’hospitalité et la fraternité qui caractérise le peuple camerounais.

Croyez-vous aujourd’hui le parlement Camerounais à apprendre de la Côte d’Ivoire ?
Dans les relations entre les peuples, je dirais qu’il n’y a pas de super peuple et la vie est un éternel apprentissage. et dans la coopération, le cameroun doit toujours chercher à s’inspirer de l’exemple des autres, qu’il soit bon ou mauvais. nous devons chercher à tirer profit de l’expérience des autres malgré les différences de niveau de développement. La coopération est comme le disait aimé cesaire « un rendez-vous du donner et du recevoir » et comme l’a lui-même rappeler Guillaume soro, sa visite doit lui permettre de « discuter avec ses interlocuteurs ». n’oublions pas que la côte d’ivoire excelle dans le domaine agricole se classant par exemple au rang du 2e producteur mondial de cacao et du café derrière le Ghana pendant que, le cacao et le café camerounais peine à se vendre sur le marché mondial du fait de sa mauvaise qualité. alors pourquoi ne pas aller apprendre l’expérience ivoirienne dans ce domaine ? aussi, Guillaume soro fut un rebelle en côte d’ivoire, preuve qu’il maitrise le combat d’embuscade utilisé par Boko Haram pour déstabiliser le Grand nord. alors il pourra nous enseigner cette tactique pour qu’on puisse contrer les incursions de Boko Haram sur notre territoire.

S’il vous était donnée de délivrer un message aujourd’hui sur l’état des relations qui existent entre nos deux pays et sa projection sur l’avenir, que diriez-vous ?
Je crois que les relations entre nos deux pays sont excellentes, cordiales et fraternelles. La visite de Guillaume soro au cameroun confirme la volonté manifeste de nos deux etats de redynamiser la coopération bilatérale depuis la crise postélectorale de 2011 e côte d’ivoire. pour preuve, la Balance commerciale entre les deux pays a été porté à 155 milliards de fcfa au 31 décembre 2013 comparativement au 11 milliards de décembre 2011.

L’équipe nationale Camerounaise de football est engagée pour la mondial au Brésil, en tant que Camerounaise, comment jugez-vous cette équipe et quelle est votre pronostic pour la suite de la compétition ?
pour ma part, je crois que l’équipe camerounaise a toutes ses chances de se retrouver au second tour. nous avons une belle équipe jeune, conquérante, mais il faudrait au préalable une solidarité sans nulle autre pareille dans les rangs. pendant les matches amicaux, nous avons vu de bonnes choses surtout face à l’allemagne. Les Grandes qualités de l’équipe nationale. alors s’ils continuent sur cette lancée, ils peuvent tirer leur épingle du jeu dans un groupe où le Brésil, pays organisateur, part grand favori. alors les enjeux seront énormes entre le cameroun, le mexique et la croatie. Les trois sélections présentent un niveau homogène et la course à la seconde place qualificative promet d’être serrée. mais le cameroun a tout de même ses chances en dépit de l’échec de vendredi dernier.

camernews-Fotso-Kamdem-fostine

camernews-Fotso-Kamdem-fostine