camernews-nelson-mandela

Hommage planétaire à Mandela – 91 chefs d'Etat et de gouvernement vont assister aujourd’hui à l’événement

Hommage planétaire à Mandela – 91 chefs d’Etat et de gouvernement vont assister aujourd’hui à l’événement

91 chefs d’Etat et de gouvernement vont assister aujourd’hui à l’événement.

Johannesburg, la capitale économique sud-africaine va devenir, l’instant d’une journée le centre du monde. C’est aujourd’hui que le monde entier va rendre un hommage mérité à Nelson Mandela décédé jeudi dernier à l’âge de 95 ans, et dont les valeurs et le combat sont salués par la planète entière.

Pratiquement tous les grands dirigeants de ce monde seront là. Le porte-parole du ministère sud-africain des Affaires étrangères, Clayson Monyela a précisé hier que près de cent hauts dirigeants de la planète ont déjà confirmé leur présence. Dans le détail, 91 chefs d’Etat et de gouvernement en exercice, dix anciens dirigeants, 86 chefs de délégation et 75 personnalités éminentes se trouvent déjà à Johannesburg.

Cet afflux exceptionnel de dirigeants du monde aux obsèques de Mandela rappelle celui qu’on avait observé en 2005 à la place Saint-Pierre lors des obsèques d’une autre ancienne icône mondiale, le pape Jean-Paul II. Au moment où nous mettions sous presse hier soir, on n’avait pas encore le programme détaillé de la cérémonie.

Cependant, il est annoncé que le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon doit s’exprimer dans l’après-midi devant la Fondation Nelson à Johannesburg. Au même moment, au Cap cette fois-ci, les deux chambres du Parlement tiendront une séance commune dédiée à la mémoire de l’illustre disparu. Les différents partis politiques prendront la parole pour rappeler le message d’unité porté par l’ancien militant anti-apartheid qui, une fois au pouvoir, n’a cessé de tendre la main à ses anciens oppresseurs.

C’est d’ailleurs cette grandeur d’âme qui explique, en grande partie l’admiration qu’il suscite dans le monde entier. Mandela est “la version sud-africaine du Mahatma Gandhi”, a déclaré dimanche soir Laloo Isu Chiba, l’un de ses anciens co-détenus sur l’île-bagne de Robben Island.

C’est peut-être aussi ce qui explique que certains chefs d’Etat, dans un esprit conciliateur, ont tenu à accompagnés de leurs prédécesseurs, même de bords politiques différents. C’est notamment le cas des Etats-Unis et de la France. Barack Obama s’est fait accompagner de deux de ses prédécesseurs, George W. Bush et Bill Clinton, alors que François Hollande aura à ses côtés Nicolas Sarkozy.

N’empêche qu’il y aura de grands absents. La chancelière allemande Angela Merkel ne sera pas du voyage, mais le président Joachim Gauck sera là. Le dalaï lama, qui s’est vu refuser deux fois un visa pour l’Afrique du Sud ces dernières années, a fait savoir qu’il n’assisterait pas à cet événement. De son côté, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décidé de renoncer à sa participation. Il a invoqué le coût du voyage en Afrique du Sud.

camernews-nelson-mandela

camernews-nelson-mandela