camernews-Corantin-Talla

Hommage à Lapiro fait à Maryland-USA par l’un des leaders du parlement estudiantin Corantin Talla alias général schwarzkopft

Hommage à Lapiro fait à Maryland-USA par l’un des leaders du parlement estudiantin Corantin Talla alias général schwarzkopft

Chers compatriotes et amis du Cameroun, Après l’hommage rendu à Buffalo New York, me voici une fois de plus dans le Maryland pour rendre un ultime hommage a l’artiste engage Lambo Sandjo Pierre alias Ndinga Man alias Lapiro de Mbanga.Ndinga Man mérite cet hommage parce qu’il fut un précurseur et un chantre de la lutte pour la liberté démocratique et les droits de l’homme dans notre pays et ailleurs, d’abord par le biais de sa musique engagée qui a pénétré et stimule la conscience revendicatrice des étudiants que nous étions, bien avant l’avènement du multipartisme au Cameroun et ensuite par ses actions aupres des organisations de la societe civile et les partis politiques. En effet, dans la 2e moite des années 80s, en tant qu’étudiants pro-démocratiques, nous avons été galvanises par les chansons phares telles ‘no make erreur’ , ‘mimba we’ de cet artiste courageux et visionnaire

Ndinga man mérite cet hommage parce qu’il ne s’est pas seulement contenté de dénoncer les tares et les dérives du système politique désastreux de Paul Biya, il s’est en outre engagé corps et âmes dans la lutte pour la démocratisation à travers sa participation active et efficace dans le comité de libération de Celestin Monga en tant que membre-fondateur, dans l’organisation camerounaise des droits de l’homme (OCDH) en tant que vice-président, et dans la coordination nationale des partis politiques et associations. C’est dans le cadre de l’ocdh et la coordination que j’ai fait la connaissance de cet homme ‘a la grosse gueule’ qui ne lésinait sur aucun moyen pour imposer son point de vue, même contre l’avis de ses pairs de l’opposition.

Ndinga man mérite cet hommage parce qu’il n’a jamais volontairement trahi la lutte pour la libération du Cameroun, mais il a été plutôt victime d’une certaine naïveté politique et d’un entêtement dont certains de ses frères ennemis de l’opposition en ont profité pour lui régler des anciens comptes. En vérité, Lapiro voulait créer une 3e force alternative afin de jouer le rôle d’arbitre dans le conflit opposition-pouvoir afin d’être auréolé du titre de pacificateur en chef de la république. Mais dans le contexte des villes mortes, ce n’était pas une stratégie gagnante et populaire. Et cela a failli lui couter la vie.

Enfin, Ndingan Man mérite cet hommage parce que malgré le fait qu’il n’eût pas fait des grandes études, il était à la fois un socio-politiste et un économiste visionnaire. Par exemple, quand Lapiro disait Mimban wi, c’etait un appel lancé en direction des autorités politiques du pays afin qu’ils songent à redistribuer équitablement les fruits de la croissance économique; Quand il chantait constitution constipée, c’était une mise en garde envers le dictateur Biya afin qu’il ne mette pas à mal la cohésion et la paix sociale dans notre pays, via la modification illégitime de la constitution afin de s’éterniser au pouvoir, avec évidemment l’aide des députés mal élus.

Cela dit, je vous exhorte tous de vous approprier la lutte de cet homme du peuple qui fut embastille et jeter en prison par des suppôts du néocolonialisme qui se maintiennent au pouvoir par le trucage des élections, l’intimidation et le meurtre des citoyens engagés, avec la complicité active de certaines multinationales néo-colonialistes et prédatrices de nos ressources naturelles.

Par ailleurs, je vous exhorte à acheter ses livres et DVDs afin de soutenir sa famille et assurer la pérennité de ses œuvres.

Je vous remercie,

camernews-Corantin-Talla

camernews-Corantin-Talla