Guengang Douanla Serges « Des equipements de pointe pour la médecine integrative Au Cameroun »

Contribution des technologies bio-informationnelles dans la prise en charge des maladies prioritaires et la prévention orientée des maladies et du vieillissement pathologique en Afrique : le cas des Systèmes Non Linéaires (SNL) d’analyse et de traitement.

Vous nous annoncez l’organisation la semaine prochaine d’une conférence sur une technologie venue tout droit de la recherche aérospatiale ?

En effet, le Mercredi prochain 02 Décembre au Mansel hôtel de Yaoundé nous présenterons pour la première fois au Cameroun cette approche nouvelle avec ses appareils qui permettront, nous l’espérons, de réduire la liste et le poids des maladies dites incurables dans l’esprit de nos compatriotes et des Africains en général.

Les Systèmes Non Linéaires d’analyse et de traitement, c’est quoi Docteur ? 

Cette technologie est basée sur une compréhension très récente (donc non encore disponible dans les manuels de Médecine) que l’organisme pour maintenir l’équilibre, ce que nous appelons dans notre jargon homéostasie, nos organes, nos cellules et les molécules de notre corps fonctionnent aussi d’une manière différente des deux manières traditionnellement enseignées. Il s’agit des régulations humoro-hormonale et neurologique. De nombreuses fonctions échappent aux principes fondamentaux de ces deux approches. C’est alors que des chercheurs ont pu mettre en évidence que l’organisme échange des informations de la même manière que les appareils de télécommunication par l’émission et la réception des fréquences. Cette réalité est bien plus subtile que les processus jusqu’alors explorés. C’est ainsi que nous savons que toutes les structures biologiques ont une caractéristique fréquentielle ou encore signature fréquentielle ; on connaît aujourd’hui les fréquences propres de la plupart de nos organes.
De même que la santé a une signature fréquentielle, la maladie aussi a sa signature fréquentielle. Vous comprenez aisément que chaque fois que nous pouvons caractériser un phénomène ou un processus, il s’agit d’un grand pas vers sa gestion et sa maîtrise.

Docteur, vous parlez d’analyse et de traitement, comment expliquez-vous le traitement par la technique SNL ?

C’est assez simple, c’est un principe de physique fondamentale enseigné déjà au lycée dans les classes terminales. C’est le principe de résonnance par interférence, et comme il s’agit du vivant, nous parlerons de bio-résonnance. En effet nous pouvons réaliser des interférences constructives (en vue d’améliorer des conditions)  et des interférences destructives pour inhiber des processus pathologiques tels que les micro-organismes (bactéries, virus, parasites…). Dans les relations humaines on parlera plutôt de convergence de vue (en phase) ou de divergence de vue (opposition de phase).
Il faut dire que les possibilités thérapeutiques ici sont nombreuses et particulières par leur respect des tissus sains et donc la limitation des effets secondaires, lesquels sont souvent reprochés à certaines thérapeutiques et sont source d’abandon de traitement.

Ça semble très technique tout cela, qu’est ce que cela apporte de nouveau en réalité ?

Il faut dire que les implications de ces nouvelles technologies vont bien au-delà des appareillages.
Imaginez tous les progrès que l’humanité a réalisés dès qu’il a été admis de la majorité que la terre est ronde et qu’elle tourne. 
Imaginez le soulagement et l’espoir qu’a généré la compréhension que le lavage des mains est important avant tout acte médical. Il est impensable dans l’esprit de beaucoup qu’à une époque non lointaine  dans le corps médical, on réalisait des accouchements immédiatement après des autopsies et sans nettoyage préalables des mains. On s’étonnait alors du taux de mortalité très élevé dans les maternités. La mise en évidence des microbes a permis de mettre sur pieds diverses mesures de prévention et de lutte contre les infections. Une Journée Mondiale du Lavage des Mains a même été instituée. Beaucoup ne savent pas que nous venons de très loin.
Les Systèmes Non Linéaires (SNL) d’analyse et de traitement nous placent devant une situation comparable aux deux précédentes. Cette nouvelle compréhension nous ouvre de nouvelles perspectives. Vous conviendrez avec moi que ce ne sont pas les problèmes, ni les énigmes à résoudre qui manquent.

Vous le dites vous-même. Que faites-vous pour que vos compatriotes puissent en profiter le mieux possible ?

L’information. C’est un élément capital. Pour rendre aisé l’accès à toutes ces informations et bien plus encore, pour cette conférence-cocktail que RACS AFRIQUE organise le mercredi prochain à 16h30 à l’Hôtel Mansel, l’accès est libre et gratuit.
Par la suite, nous organisons du samedi 05 au samedi 12 Décembre 2015 au Centre de Médecine Intégrative de Yaoundé, des journées portes ouvertes où nous offrirons de nombreuses prestations gratuites et d’autres à des coûts réduits pour faire découvrir les bienfaits des thérapies non linéaires.
C’est notre façon de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes qui s’apprêtent à vivre la traversée de 2015 à 2016 avec de « violents maux de poches ». Nous voulons les aider à sécuriser ce que nous avons de plus cher, la Santé.