camernews-camion-oeufs

Grippe aviaire: Après trois mois d’absence, les œufs font une rentrée timide dans les marchés à Yaoundé

Grippe aviaire: Après trois mois d’absence, les œufs font une rentrée timide dans les marchés à Yaoundé

Ce produit est de plus en plus présent, mais les prix sont encore en baisse.

Les œufs sont de retour sur les étals. C’est le constat fait depuis lundi dernier par Le Messager. Ces œufs sont en provenance en grande partie de la Région de l’Ouest, rapportent des commerçants. Une situation qui semble redonner des ailes aux acteurs du secteur avicole dont les activités  étaient aux arrêts depuis  quelque temps.

Mais ce retour timide s’accompagne d’une baisse substantielle des prix, indique le journal. Ainsi, le prix de l’alvéole qui, il y a quelque temps variait entre 1800 et 2000 FCFA est retombé à 1650 FCFA, un minimum. Et c’est sans surprise que, vendus au détail, les œufs coûtent entre 50 et 65 FCFA. «Cette baisse permet d’écouler plus facilement le stock obtenu chez les grossistes», explique un détaillant.

Une baisse qui n’est pas pour déplaire aux consommateurs. «Je ne dirais pas que le retour de la grippe aviaire qu’a connue le secteur avicole est une bonne chose. Mais moi, ça m’arrange parce que les œufs sont vendus à moindre coût. Depuis le retour des œufs à vil prix en plus, ma famille et moi en consommons plus», se réjouit une ménagère.

Parlant de la volaille, les poulets plus spécialement sont toujours aussi rares. Surtout que l’interdiction de vente à Yaoundé n’est pas encore levée. Toutefois, quelques marchands continuent d’en vendre. Et c’est sans surprise qu’on peut revoir aux bords de la route, précisément devant les snack-bars  et autres débits de boisson, des vendeurs  de poulets cuits et à emporter. Dans les restaurants spécialisés, les poulets sont de nouveau dans les menus et proposés sans-gêne aux clients, qui ont plutôt l’air content d’en consommer de nouveau. La crise semble donc loin derrière.

 

camernews-camion-oeufs

camernews-camion-oeufs