Greenpeace Afrique vulgarise la politique « Haute teneur en carbone» au Cameroun

Une approche de gestion durable des forêts à haute teneur en carbone (HCS) a été au centre des discussions entre Greenpeace Afrique et les acteurs de l’environnement, lors d’une séance de travail tenue le 15 octobre à Douala.

L’approche HCS, explique Njeri Kabeberi, Directrice exécutive de Greenpeace Africa, est une méthode utilisée pour faire la distinction entre les zones forestières de grande valeur qui devraient être protégées, et les terres dégradées à faible biodiversité et carbone qui pourraient être développées. L’objectif principal est de veiller à ce que les droits et les moyens de subsistance des populations locales soient respectés lorsque les forêts sont allouées à des projets d’agriculture industrielle.

Pour sa part, Sylvie Djacbou, chargée de Campagne pour la forêt à Greenpeace Africa, a ajouté que : «les forêts à Haute Teneur en Carbone sont préservées pour les communautés locales car elles protègent les zones de captage d’eau, préservent les zones forestières pour la récolte des fruits, des noix, des médicaments et d’autres matériaux, et protègent  la forêt pour les générations futures ».