camernews-Edgard-Alain-Mebe-Ngoo

GESTION DES FONDS DE SOLIDARITÉ AUX SOLDATS : ALAMINE OUSMANE MEY AU SECOURS DE MEBE NGO’O

GESTION DES FONDS DE SOLIDARITÉ AUX SOLDATS : ALAMINE OUSMANE MEY AU SECOURS DE MEBE NGO’O

Coincé par les députés durant la séance des questions orales aux membres du gouvernement, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense a bénéficié du soutien du ministre des Finances.

Les élus de la nation dans leur volonté de satisfaire aux attentes du peuple continuent d’embarrasser certains collaborateurs du chef de l’Etat pour ce qui est de la gestion des départements ministériels dont ils ont la charge. Le dernier à faire cette expérience est le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense lors de la séance des questions orales aux membres du gouvernement. Affûtés, expérimentés et attentionnés à l’actualité du pays, les députés ont interrogé, il y a quelques jours, Edgar Alain Mebe Ngo’o sur la gestion de la guerre contre Boko Haram.

La préoccupation des parlementaires portait sur la gestion des fonds collectés à titre de solidarité nationale en faveur des soldats postés sur les lignes de front dans la région de l’Extrême-nord. En rappel, les Camerounais de tous les coins participent depuis près de trois mois à l’effort de guerre pour rehausser le moral des troupes. Entre courage et dévouement, les militaires Camerounais ayant pris la mesure du danger ont véritablement défendu l’intégrité du territoire national. Ce qui leur vaut la reconnaissance agissante de la nation  tout entière.

Embarrassé par les questions poignantes sur la gestion des dons en nature et en espèce sonnantes et trébuchantes, Alain Edgar Mebe Ngo’o a bénéficié de la solidarité gouvernementale de son collègue des Finances, Alamine Ousmane Mey. Le fils du Logone-et-Chari a expliqué aux députés que l’effort de guerre continue dans la sérénité et la solidarité nationale des Camerounais et que le moment viendra où le ministre de la Communication va organiser un point de presse pour faire le point sur le sujet. Cette déclaration du ministre des Finances a suscité des supputations au regard de la densité des offres.

En effet, depuis le lancement de cette opération, des doutes persistent sur la réelle destination empruntée par les dons évalués en milliards FCFA. Les contributions se poursuivent puisque la guerre est loin d’être finie. Malgré le ralentissement des attaques de Boko Haram, l’ennemi ne dort jamais, a-t-on coutume de dire. Il importe un contrôle systématique de la gestion des dons collectés, qui est le fruit du sacrifice de tout le peuple camerounais à l’endroit de son armée.

 

camernews-Edgard-Alain-Mebe-Ngoo

camernews-Edgard-Alain-Mebe-Ngoo