camernews-pierre-semengue-ssh

Général Pierre Semengue: « La Ligue de football professionnel est indépendante de la Fécafoot»

Général Pierre Semengue: « La Ligue de football professionnel est indépendante de la Fécafoot»

Le président de la Ligue de football professionnel soutient que lui seul est capable de la faire vivre.

Le Général Pierre Semengue est revenu sur l’affaire du chèque impayé de 100 millions de francs Cfa. Dans une vidéo publiée dimanche 31 janvier 2016 sur le site Internet camfoot.com, le président de la Ligue de football professionnel du Cameroun  réagit à la colère qui s’est emparée des dirigeants de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) après qu’il ait annoncé que le chèque représentant la subvention de la Ligue était revenu impayé. Le plus haut gradé des forces armées camerounaises explique qu’il  a fait du tapage autour de ce désagrément pour rendre la monnaie de sa pièce à  la Fécafoot   « J’ai reçu un chèque de 100 millions. J’avais reçu auparavant depuis quatre ans que nous travaillons des chèques d’un montant  supérieur. Mais la Fécafoot n’a jamais mis sur son site web et envoyé dans la presse nationale et internationale qu’il y a eu un chèque à la faveur de la Ligue. Jamais ! Sauf cette fois-là. Pourquoi ? Pourquoi l’avoir fait ?  Alors le chèque revient impayé, mais je publié l’information comme eux aussi l’ont fait au moment de nous remettre le chèque.  C’est la réponse du berger à la bergère », clame l’ancien chef d’Etat-major des Forces armées camerounaises.

Il se dit étonné par  la colère des dirigeants fédéraux.  « Pourquoi ils se fâchent ? Pourquoi ils sont fâchés ?  Est-ce que je leur ai dit d’écrire qu’ils ont mis un chèque à ma disposition ? Je ne le leur ai pas dit. Est-ce qu’ils se sont assuré que le chèque était payé avant d’annoncer ?  Je n’ai pas compris pourquoi la Fécafoot a annoncé qu’elle va  me donner un chèque de 100 millions de francs Cfa »., déclare Pierre Semengue. Le général  enfonce le clou en  refusant de reconnaître l’autorité de la Fécafoot sur la Ligue. Il la voit plutôt comme une tutelle au même titre que le ministre des sports et de l’éducation physique. Mais une tutelle qui n’interfère pas dans sa vie.  « La Fécafoot est notre tutelle, mais la Ligue est indépendante administrativement, financièrement, judiciairement. Je suis sous sa tutelle comme je suis aussi sous celle du ministre des sports. Les choses sont décentralisées. Le Ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation est le chef de toutes les collectivités territoriales décentralisées mais ne les  commande pas. Chacune a son autonomie financière etc. La Ligue n’est pas une émanation de la Fécafoot. Les textes sont clairs. C’est une décentralisation.  La Fécafoot s’est débarrassée de la partie football professionnel  en créant une Ligue qui s’en occupe. J’en suis donc le patron. Ils m’ont transféré le championnat donc ils doivent transférer aussi les ressources. Ce n’est donc pas une subvention. Le transfert suppose les missions et les moyens » argue le dirigeant sportif octogénaire.

Sur un air de campagne, Semengue , candidat à sa succession à la tête de la Ligue, soutient que rien de bon ne peut se faire là-bas sans lui. Il explique qu’il faut qu’il va mette en poser les jalons d’une Ligue autonome et bien structurée avant de passer la main. Il parle des moyens financiers notamment. « A l’heure actuelle, qui peut écrire au président de la République et obtenir immédiatement 500 millions comme ceux que j’ai eus. C’est une lettre privée qui m’a permis d’avoir  le chèque  mis à ma disposition. Qui peut l’obtenir  si ce n’est moi ? N’importe qui peut-il l’avoir ? Le Premier Ministre qui dit qu’on me verse 500 millions de Francs Cfa et que j’obtiens en 4 jours y compris 300 millions en liquide… Je ne dis pas que je suis incontournable. J’ai quand même un certain nombre d’ouvertures sur certaines choses que les autres n’ont pas ! », se vante l’officier supérieur à la retraite.

 

camernews-pierre-semengue-ssh

camernews-pierre-semengue-ssh