Gendarmerie nationale: les nouveaux responsables installés

Nommés le 29 juin dernier par le chef de l’Etat, ils ont été installés hier par le SED, Jean-Baptiste Bokam

 

14officiers supérieurs ont été déployés par le chef de l’Etat, chef des armées, le 29 juin dernier dans les services centraux de la gendarmerie nationale. Parmi eux, les conseillers techniques, les inspecteurs à l’inspection générale de la gendarmerie, le directeur central adjoint de l’administration et de la logistique, le directeur des affaires administratives, financières et domaniales et son adjoint, le chef d’état-major au commandement des écoles et centres d’instruction de la gendarmerie, entre autres. Hier, tous ces responsables ont été installés dans leurs fonctions au cours d’une cérémonie présidée par le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense chargé de la Gendarmerie nationale, (SED), Jean-Baptiste Bokam.
Dans son discours d’installation, le SED a rappelé le contexte de ce redéploiement. Pour lui, et on ne le dira jamais assez, le Cameroun reste en guerre contre Boko Haram. Une secte terrorisme qui peut frapper à tout moment. « L’ennemi est redoutable, surtout lorsqu’il vise nos concitoyens. Il est insidieux. La lutte contre le terrorisme demeure donc une priorité et nécessite l’engagement de tous », a rappelé Jean- Baptiste Bokam. Dans ce contexte et en intégrant la lutte contre la criminalité urbaine et rurale, le front de la sécurité routière, le SED a enjoint les responsables nommés au travail rigoureux et déterminé. « Vous voilà désormais face à vos responsabilités. Vous devez vous mettre au travail. Votre engagement et votre engouement permettront d’accroître le rayonnement de l’efficacité opérationnelle de la gendarmerie nationale », a prescrit le SED. Ce dernier a, par ailleurs, remercié le chef de l’Etat pour la nomination de six officiers supérieurs de la gendarmerie au grade de général de brigade. Preuve que la gendarmerie occupe une place capitale dans l’architecture de défense et de sécurité du pays. La cérémonie d’hier qui avait pour cadre la cour d’honneur de la gendarmerie nationale se déroulait en présence de cinq des six nouveaux officiers généraux récemment promus et du général de division, directeur de la Sécurité présidentielle, Ivo Desancio Yenwo.