Gendarmerie: Des renforts à l’Est

Dotés d’équipements appropriés, des éléments viennent d’être redéployés dans des zones criminogènes.

Le dispositif sécuritaire vient d’être renforcé dans la région de l’Est. 75 éléments de la gendarmerie viennent d’y être affectés; objectif principal de ce déploiement, la lutte contre l’insécurité. Ils sont dotés d’un équipement conséquent, capable de faire face à la rage des malfrats qui écument villes et villages de l’Est. Les départements de la Kadey et du Lom et Djerem se taillent la part du lion dans ces effectifs, principalement les localités de Wongou, Ringué, Malewa, Zembé Borongo, Gado, Danta Patou, Bouli. Mais dans la réalité, ce sont tous les quatre départements de la région qui bénéficient de ce renfort d’effectif.
La mission de ces hommes est de réduire le phénomène des coupeurs de route et autres formes émergentes de menace à la sécurité. Il est question de réduire ce phénomène à sa plus simple expression, de telle manière que les populations, habituées au climat de paix et sécurité poursuivent sereinement leurs activités génératrices de revenus. Le colonel Enow Joseph Eyong, commandant de la légion de gendarmerie de l’Est a tenu à leur rappeler ces attentes du haut commandement. C’était le 27 juillet 2015 à Bertoua, en marge de la cérémonie de présentation des coupeurs de routes mis hors d’état de nuire par les forces de l’ordre. Le commandant de légion de gendarmerie a saisi cette opportunité pour saluer la promptitude de sa hiérarchie qui a promptement répondu à cette doléance exprimée quelques jours plus tôt, le colonel Enow. Il a une fois de plus demandé aux populations une collaboration franche avec les forces de maintien de l’ordre.