Gaz naturel: un gisement entre en production

Signature du contrat de partage de production sur le bloc de Yoyo hier à Yaoundé, entre l’Etat du Cameroun et la société Noble Energy Cameroon Ltd

 

L’histoire retiendra que c’est le 1er juin 2017, au siège de la Société nationale des hydrocarbures (SNH) à Yaoundé, qu’a eu lieu la signature du contrat de partage de production (CPP) couvrant le bloc de Yoyo. Situé en zone maritime, dans le bassin de Douala/Kribi-Campo, ce bloc s’étend sur 679 kilomètres carrés. Des études géologiques et géophysiques ainsi que des opérations de forage menées dans cette zone révèlent des accumulations d’hydrocarbures estimées à un minimum de 47 milliards de mètres cubes de gaz naturel et 18 millions de barils de condensats (sorte de pétrole très léger). D’où le contrat de partage de production signé ce 1er juin entre l’Etat du Cameroun et la Société Noble Energy Cameroon Ltd, filiale de la firme américaine Noble Energy Inc. Un contrat conclu pour une durée de 25 ans, renouvelable une fois, pour dix ans.
L’objet du « contrat de partage de production Yoyo » est de permettre le développement des ressources susmentionnées, dans le cadre du régime défini par la loi du 22 décembre 1999, portant code pétrolier et ses contrats-types qui, contrairement aux conventions d’établissements et contrats d’association antérieurs, contient des dispositions spécifiques pour la mise en valeur du gaz naturel. La SNH souligne que « ce contrat est le 22e contrat pétrolier signé dans le cadre de l’application de la loi du 22 décembre 1999 susmentionnée.
Le contrat de partage de production d’hier a été cosigné par trois personnalités : pour le compte de l’Etat du Cameroun, le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (MINMIDT), Ernest Gbwaboubou et l’administrateur directeur général de la SNH, Adolphe Moudiki. En face, la vice-présidente de la société Noble Energy Cameroon Ltd, Kelly Latter. Cette dernière indique que ce 1er juin marque un tournant important pour sa structure, installée au Cameroun depuis 2006. « Cette signature va accroître notre visibilité dans le pays et ailleurs, puisqu’il s’agit d’un contrat viable et mutuellement bénéfique ». L’on retient par ailleurs que Noble Energy est une société indépendante de recherche et de production de pétrole et de gaz naturel cotée à la bourse de New York et disposant d’un important portefeuille d’actifs pétroliers aux Etats-Unis d’Amérique, en Afrique de l’Ouest et en Méditerranée orientale.