camernews-Garga-Haman-Adji

GARGA HAMAN ADJI EST L’ARCHÉTYPE DU POLITICIEN CAMEROUNAIS SANS CONVICTIONS NI IDÉAL POLITIQUE.

GARGA HAMAN ADJI EST L’ARCHÉTYPE DU POLITICIEN CAMEROUNAIS SANS CONVICTIONS NI IDÉAL POLITIQUE.

Plus ondoyant que Garga Haman Adji tu meurs ! Voilà en effet un homme que tout le monde croyait intègre qui se met à tourner comme une girouette à tous vents. Ministre engagé de Paul BIYA pendant des années, il démissionne avec fracas du gouvernement parce qu’il est attiré par les sirènes de l’opposition et qu’il est convaincu que le régime de son ancien mentor a vécu. Une erreur d’appréciation sur tout la ligne puisque non seulement le régime ne s’effondre pas comme il a prévu, mais il ne parvient même pas à s’offrir une place au soleil dans une opposition qui est un véritable panier à crabes.

Si bien qu’il crée finalement son propre parti l’Add qui malheureusement ne parvient pas à décoller comme son leader d’ailleurs dont le meilleur score dans une présidentielle est de 3,2%. Toute honte bue, il s’en vante quand même alors que l’opposition ou ce qu’il en reste avait boycotté ledit scrutin. On l’accuse d’ailleurs là-bas d’avoir servi de faire-valoir au Rdpc qui manquait à l’occasion de sparing partners. En récompense à ces services rendus, outre l’argent qu’il a reçu pour battre campagne alors qu’il n’a pas quitté Essos son quartier à Yaoundé, on lui a offert également un poste à la Conac.

Il gagne évidemment un salaire faramineux comme ses collègues à ne rien faire, à manger les biscuits et quand il descend sur le terrain, c’est pour pondre de faux rapports comme celui qui a emporté Bernard Messengué Avom. Mais ce qui est curieux, c’est qu’il ne cesse pour autant pas de s’agiter. Tout en mangeant au creux de la main du Nom Ngui’i il ne manque aucune occasion de s’attaquer à son bienfaiteur, comme on vient de l’observer dans le dossier du journal Le Monde. Pourtant il est aux petits soins. En dehors de ses évacuations sanitaires à l’étranger, la progéniture de l’ancien ministre est placée dans les administrations juteuses et les entreprises publiques. Alors au fait, de qui se moque-t-il ? Heureusement qu’il reconnait que Paul BIYA l’a ressucité.

 

camernews-Garga-Haman-Adji

camernews-Garga-Haman-Adji