FSJP Annexe de Bertoua: la rentrée universitaire en septembre

Trois structures d’accueil sont disponibles, en attendant leur réfection dans les prochains jours.

Bertoua va aussi bientôt goûter au bonheur d’abriter l’annexe d’une université d’Etat. Dès la rentrée universitaire prochaine, l’annexe de la faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP) de l’université de Yaoundé II-Soa, délocalisée dans cette ville, ouvre ses portes aux étudiants. Les structures d’accueil sont disponibles. Il s’agit de trois sites, répartis dans la ville, cédés par le ministère des Enseignements secondaires. Le premier emplacement est logé au lycée technique de Bertoua Kano.

Les deux autres sites sont situés à l’ENIEG et à l’ENIET de la ville. Ces bâtiments seront réhabilités dans les prochains jours. Joint au téléphone, Cabral Libii Li Ngue Ngue, chargé de la communication à la FSJP, souligne que «les dossiers  sont déjà bouclés et prêts, ainsi que les moyens financiers. Les travaux de réhabilitation vont démarrer incessamment. Les bâtiments étant de meilleure qualité, cette réhabilitation ne devra pas durer», déclare-t-il. Selon lui, ce petit retard dans les travaux aura une incidence mineure sur la date de la rentrée, fixée au départ pour le 15 septembre prochain.

Les cours seront dispensés de manière régulière sur les trois campus. Les filières ouvertes à la FSJP le seront également à l’annexe de Bertoua. L’on distinguera deux types d’enseignants, comme à l’université de tutelle : les enseignants-assistants qui seront nommés par la faculté, puis affectés dans l’annexe. Eux, ils seront permanents, résideront à Bertoua comme l’équipe administrative, et donneront essentiellement les travaux dirigés (TD) aux apprenants. Les cours magistraux (CM) seront prodigués par les enseignants titulaires de l’université-mère. Pour ce cas, en vue d’assurer également la continuité des enseignements dans l’université de tutelle, tout se fera par programmation sur des périodes précises.

« Les enseignants qui viendront de l’université de Yaoundé II-Soa seront en mission pour une période précise. Sur place à Bertoua, ils pourraient faire une, deux semaines, voire plus, en fonction du volume de l’enseignement qu’ils auront, avant de repartir à Yaoundé II, pour donner également  cours. Cette manière de faire permettra de couvrir le programme d’enseignements de manière intégrale à l’annexe de Bertoua», croit savoir notre source.

Selon le doyen de la FSJP, le Pr Magloire Ondoua, les cours seront ouverts aux étudiants du niveau I et ceux du cycle Master. Pour les niveaux II et III, tout dépendra du volume des demandes d’inscriptions. L’ouverture sera effective si la demande est considérable. Pour cette antenne, l’équipe administrative annoncée reste toutefois attendue. La ville de Bertoua, et bien d’autres localités de la région du « Soleil Levant », vibrent déjà au rythme de cette matérialisation de la volonté des pouvoirs publics.