Fraude à la Sim box : déjà 13 milliards FCfa de pertes pour les opérateurs télécoms du Cameroun en 2015

Entre janvier et août 2015, plus de 65 millions de minutes d’appels téléphoniques ont été détournées par les fraudeurs exploitant des boîtes à outils Sim, techniquement appelées Sim box. Cette pratique a fait perdre aux opérateurs télécoms du Cameroun plus de 13 milliards de francs Cfa sur la période considérée, a révélé un expert des télécoms au journal privé Le Messager.

En effet, la Sim box, dispositif contenant plusieurs cartes Sim, offre la possibilité à son utilisateur de faire apparaître les appels venant de l’étranger comme émis au Cameroun. Le fraudeur qui en fait usage peut ainsi se soustraire aux tarifs à l’international et taxes y afférentes, au détriment des opérateurs télécoms et du Trésor public.

C’est l’activité à laquelle se consacraient Fonkou Fosso et Tchioffo Tazioti, deux jeunes Camerounais qui ont été interpellés par la police le 28 août 2015 à Douala, a révélé la presse locale. Selon la loi du 21 décembre 2010 sur la cybercriminalité et la cyber sécurité au Cameroun, ces fraudeurs présumés risquent 5 à 10 ans de prison et des amendes oscillant entre 5 et 10 millions de francs Cfa chacun.

Ce coup de filet de la police survient quelques jours seulement après la tenue, en août dernier à Yaoundé, d’un forum sur la fraude à la Sim box, rencontre organisée par la Muna Governance and Economics Forum (Mugef). Au cours de ce forum, Andy Gent, le Chairman de Revector, compagnie leader dans la détection des fraudes sur le Gsm dans le monde, avait indiqué avoir passé un millier d’appels-tests au Cameroun entre le 12 et le 13 août 2015. «700 appels ont été émis avec des cartes Sim des opérateurs Orange et Mtn. 65% de ces appels ont été émis de manière illégale», avait-il révélé.