Francophonie. Rio 2016: Manu Dibango pour ‘‘veiller à l’usage et la visibilité de la langue française’’

La langue française au service du dialogue des cultures dans le cadre des jeux olympiques et paralympiques de Rio 2016.

C’est l’une des missions assignée à l’artiste Manu Dibango par la secrétaire général de l’organisation de la francophonie (Oif), Mme Michaëlle Jean qui l’a nommé le 8 septembre dernier Grand Témoin de la Francophonie.

En visite au Brésil depuis le 19 novembre et ce, jusqu’au 25 novembre prochain dans le cadre de sa première mission officielle, M. Dibango devra veiller, selon les termes du communiqué de l’Oif dont Fratmat.info a reçu copie, « à ce que les services linguistiques offerts aux athlètes, aux officiels, aux journalistes et au grand public le soient effectivement en français ».

« Cette première mission au Brésil, a dit l’intéressé, sera l’occasion d’entamer, en collaboration avec le Comité d’organisation des Jeux et l’ensemble des partenaires, le travail nécessaire pour veiller à l’usage et la visibilité de la langue française ». Mieux, ce déplacement devra lui permettre « d’explorer comment la langue française peut être mise au service du dialogue des cultures dans le cadre de Jeux de Rio 2016 ».

Manu Dibango mettra à profit son séjour pour échanger avec les Consuls généraux d’États et gouvernements membres de la Francophonie.Également, il s’entretiendra avec les ministres brésiliens de la Culture et du Sport avant de rencontrer le Groupe des ambassadeurs francophones.

« 7e Grand Témoin de la Francophonie, il succède au Secrétaire perpétuel de l’Académie française, Hélène Carrère d’Encausse (Jeux de Sotchi 2014), à l’actuelle Secrétaire générale et ancienne Gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean (Londres 2012), à l’ancien Président de la Confédération Suisse, Pascal Couchepin (Vancouver 2010), à l’ancien Premier ministre français, Jean-Pierre Raffarin (Pékin 2008), à Lise Bissonnette (Turin 2006), et à Hervé Bourges (Athènes 2004) », précise la note de l’Oif.