France: tentative d’attentat sur les champs-élysées, l’assaillant décédé

Un véhicule a percuté un fourgon de gendarmerie, lundi, sur les Champs-Élysées, à Paris, sans faire de blessés. Le conducteur, dont la voiture a explosé lors de l’impact, est décédé, a annoncé le ministère de l’Intérieur.La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête, lundi 19 juin, après qu’un véhicule a percuté un fourgon de la gendarmerie sur les Champs-Élysées, à Paris, sans faire de blessés.

Le véhicule s’est embrasé lors de l’impact qui s’est produit peu avant 16H00 au niveau du rond-point de l’avenue des Champs-Élysées. Le ministère de l’Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé que le conducteur est décédé. Les autorités évoquent une tentative d’attentat. Des bonbonnes de gaz, des armes de poing et des Kalachnikov ont été retrouvés par la police. »Une nouvelle fois les forces de sécurité en France ont été visées avec cette tentative d’attentat sur les Champs-Élysées », a déclaré le ministre de l’Intérieur lors d’une déclaration à la presse, non loin des lieux où s’est produit l’incident. « Cette voiture contenait un certain nombre d’armes, d’explosifs permettant éventuellement de pouvoir faire sauter cette voiture », a-t-il ajouté.

Lors de l’attaque, les forces de l’ordre avaient annoncé l’évacuation du chantier du théâtre de Marigny, près de l’Élysée. La préfecture conseillait alors dans un message publié sur Twitter d’éviter le secteur.