camernews-tombe

France : Nkoulou marche sur l’eau, Njie s’accroche, Moukandjo tombe

France : Nkoulou marche sur l’eau, Njie s’accroche, Moukandjo tombe

Satisfactions et déceptions ont rythmé le week-end des internationaux camerounais de France au gré des victoires, des défaites, et même des matches nuls. Le plus heureux est à ne pas douter le défenseur central de l’Olympique de Marseille Nicolas Nkoulou, auteur avec son équipe d’un excellent début de saison. Le club phocéen a confirmé sa forme de l’heure en s’imposant 2-1 dimanche soir en clôture de la 8e journée de Ligue 1 face aux Verts de Saint-Etienne.

L’OM, comme à son habitude cette saison, a assuré l’essentiel en première période grâce à Gianneli Imbula (7e) et Dimitri Payet (28e).

Les hommes de Marcelo Bielsa auraient sans doute vite appréhendé la victoire en cédant à la réduction du score dès la seconde manche par Jonathan Brison (53e) mais, ils sauront garder la tête sur les épaules pour ne pas céder complètement. En fin de compte, les Marseillais dictent leur hégémonie de ce début de saison, s’imposent pour la sixième fois de suite et confortent leur fauteuil de leader. Nkoulou lui s’en est tiré avec un carton jaune (85e), son deuxième de la saison.

Bedimo et Njie prennent un point

Après son éclatante victoire en semaine contre Lorient (4-0), l’Olympique lyonnais a laissé poindre un envol définitif. Lequel s’est estompé sur la pelouse de Nantes (1-1), même si ce sont les Lyonnais qui trouvent en premiers le sens du but grâce à l’ouverture du score de Bakary Kone (51e). L’égalisation nantaise de Jordan Veretout sur pénalty (73e) dissuada l’OL d’une deuxième victoire de rang ce malgré son invincibilité de quatre matches. Le latéral gauche camerounais, Henri Bedimo, a disputé son troisième match depuis son retour de blessure et a cédé sa place à la 79’, alors que Clinton Njie qui avait débuté sur le banc de touche est entré à la 62’. Et comme à son habitude, l’attaquant camerounais a apporté de la percussion et plus d’animation dans l’offensive lyonnaise par ses percées foudroyantes qui malheureusement n’ont pas fait effet.

Benjamin Moukandjo a quant à lui vécu une soirée amère avec le Stade de Reims en déplacement samedi au FC Metz. Les Rémois ont été battus (3-0) après le cuisant revers subi à domicile contre l’OM mercredi dernier avec l’ailier camerounais très remuant sur les ailes durant la première partie. Moukandjo cèdera sa place en deuxième période à Christopher Glombard (67e). Plus tôt samedi en ouverture de cette 8e journée, le Paris-Saint-Germain avait été tenu en échec 1-1 par Toulouse. Le but parisien a été inscrit par le Franco-camerounais Jean-Christophe Bahebeck.

 

 

camernews-tombe

camernews-tombe