FRANCE :: HONNEUR AUX AMAZONES AFRICAINES ET SINGULIÈREMENT CAMEROUNAISES

FRANCE :: HONNEUR AUX AMAZONES AFRICAINES ET SINGULIÈREMENT CAMEROUNAISES

Aucune raison ne peut justifier que sur le territoire français la garde rapprochée d’un dictateur africains et certains de ses partisans, s’attaquent physiquement à des manifestantes pacifiques sous le regard passif voire consentant des forces de police venues assurer la sécurité des lieux.

Il s’agit d’un malheureux précédent qui devrait au moins avoir des suites judiciaires.

Des actes de violences sur des manifestants pacifiques simplement inacceptables en France!

Cette violence exercée sur le sol français sur des manifestants pacifiques par des gardes d’un dictateur africain convié à Lyon par Emmanuel Macron ne saurait rester sans conséquences, au moins sur le plan judiciaire et politique (intérieure française).

Elle est simplement inacceptable sur le sol français et nous devons faire tout ce qui est à notre portée pour que cela ne se reproduise plus, malgré les réserve exprimées sur l’opportunité de ces contestations dans un secteur quadrillé de toutes parts par des forces de l’ordre françaises qui se sont gardées de commettre de mêmes sévices corporels.

Encore et Toujours la Françafrique: car derrière l’éviction du Groupe Bolloré du port de Kribi au Cameroun, semble se dessiner le déploiement des réseaux Macron dans la perspective de la prochaine élection présidentielle française…

Il n’était dès lors pas surprenant qu’en récompense, l’actuel locataire de l’Élysée accorde une visite officielle en France à l’infréquentable dictateur Paul Biya (87 ans, 37 années de règne), sous le couvert du renflouement du Fonds mondial pour la lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme durant la semaine…

Autant dire trivialement que M. Macron, à la différence notable de ses deux prédécesseurs, n’a absolument rien à foutre des milliers de camerounais anglophones massacrés depuis trois (03) années par la milice à dominante tribale d’un dictateur sur lequel pèse aujourd’hui de lourdes accusations de génocide.

Les vies de ces “nègres” africains ne pèsent évidemment pas lourd devant l’objectif d’une réélection à la présidence de république française.

Nous ne le découvrons pas avec ce jeune Président Français!!!