camernews-lionnes

Football féminin: Avant d’arriver en Jordanie pour la Coupe du monde 2016, la liste des 21 lionnes cadettes alimente déjà la contestation. Voici la colère d’un président de club

Football féminin: Avant d’arriver en Jordanie pour la Coupe du monde 2016, la liste des 21 lionnes cadettes alimente déjà la contestation. Voici la colère d’un président de club

Avant de s’envoler mercredi 21 septembre 2016 à destination de la Jordanie pour la phase finale de la Coupe du monde des moins de 17 ans de football féminin (30 septembre – 21 octobre 2016), l’entraineur en chef de l’équipe nationale cadette du Cameroun a publié hier mardi 20 septembre, une liste de 21 joueuses définitivement retenues pour l’expédition jordanienne.

Moins de 24 heures après la publication de cette liste, les voix s’élèvent déjà pour contester sa composition. Par exemple, Atangana Fouda, Secrétaire Général de Sawa United Girls de Douala, s’insurge contre le fait qu’aucune joueuse issue d’un club de la Ligue régionale de football du Littoral ne figure dans cette liste. Et pourtant, selon Atangana Fouda, le Littoral a fait la force du football féminin au Cameroun ces 20 dernières années.

Ci-dessous, la critique acerbe d’Atangana Fouda, dirigeant de Sawa United Giles de Douala

«Je viens de parcourir la liste des joueuses retenues finalement pour Jordanie 2016, et mon constat est amer: aucune joueuse de Douala.

Sans pour autant jeter l’anathème à celles retenues, il y a deux hypothèses:

La première, est que le coach et son staff n’ont pas daigné prospecter dans les clubs du Littoral qui pour la FECAFOOT étaient bannis du fichier national du foot féminin depuis la suspension des huit clubs de première division;

La seconde, qu’il n’y a aucune joueuse U17 capable d’évoluer dans la sélection de Birwe.

Et je regrette que, pour la 2e hypothèse, ce soit faux.

Pourtant, le championnat se joue dans cette région beaucoup plus que dans d’autres.

Nous, dirigeants des clubs du Littoral de football féminin, sommes déçus de ce constat, quand on sait que les 75% des joueuses du coach Enow Ngachu (Entraineur de l’équipe nationale senior) ont été formées par les clubs du Littoral: Aboudi (Ngon di Nkam), Adjara (Franck Roliceck et SAWA), Mboudjou Cathy (Ngon di Nkam), Ngon Mbeleck (AS Génies et Caïman), Edjangue Siliki (Caïman, Sawa), etc.

Faites comme vous voulez, nous allons continuer notre travail d’encadrement de ces jeunes filles qui ne demandent qu’à avoir une chance d’aller très loin dans ce football.

Nous vous rappelons qu’en dehors de Louves Minproff dans le tard, à cause de ses gros moyens financiers, et dans une moindre mesure Lorema et Canon, ce sont les clubs de Douala (Sawa, Franck R et Caïman, malheureusement et injustement suspendus) qui ont animé et relevé le niveau du football féminin du Cameroun ces dernières années. Faites le constat du niveau du championnat 2015-2016 sans ces clubs du Littoral, et vous me donnerez raison.

Sans polémique.

Cordialement
Atangana Fouda
SG SAWA United Girls de Douala

camernews-lionnes

camernews-lionnes