FONCTION PUBLIQUE : RECRUTEMENT À LA POLICE, CE QU’IL FAUT SAVOIR

FONCTION PUBLIQUE : RECRUTEMENT À LA POLICE, CE QU’IL FAUT SAVOIR

4700 policiers bientôt incorporés dans le corps des fonctionnaires de la Sûreté nationale.

AYaoundé, on les aperçoit à différents carrefours de la ville proposant des avis de concours de recrutement de 4700 fonctionnaires de la Sureté nationale. « Le concours de la police est  lancé », crient à tue tête ces jeunes gens en brandissant des photocopies de documents proposés à 100 FCfa la pièce aux passants. Hier jeudi, ils étaient notamment très actifs au carrefour Elig Edzoa ainsi que devant le super marché Casino. A la Délégation générale de la sureté nationale, on ne garanti pas l’authenticité de ces avis de concours vendus à la criée. Quel crédit accorder en effet à ces documents proposés dans la rue et sur lesquels les Camerounais se ruent déjà ?

Site Internet

Lors d’une conférence de presse tenue mardi dernier à Yaoundé, le délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele a recommandé aux postulants de se référer seulement au site Internet de la police (www.dgsn.cm.org/concours2014 ou www.dgsn.cm), difficile d’accès, ou de suivre les tranches d’antenne de l’émission Canal police sur le poste national de la Crtv. Ceci pour obtenir plus de détails sur les 52 avis de concours avec notamment des informations sur les conditions précises pour postuler.

Âge limite des candidats

On sait déjà que plusieurs profils sont recherchés pour des postes de travail spécifiques. L’essentiel des places disponibles concerne les gardiens de la paix et les inspecteurs de police. Les candidats vont bénéficier d’une prolongation de l’âge limite, pour les gardiens de la paix, la limite d’âge passe de 24 à 27 ans. Pour ce concours, les plus jeunes candidats doivent avoir au moins 17 ans. Quant aux inspecteurs de police, elle passe de 25 à 28 ans. Ici aussi, les plus jeunes candidats doivent avoir au moins 17 ans. Pour les officiers et commissaires la limite d’âge passe de 27 à 30 ans. C’est une disposition de l’arrêté du président de la République signé le 15 septembre 2014 qui prolonge l’âge limite des candidats de 3 ans. Cet arrêté a modifié certaines dispositions de celui du 16 avril 2003 fixant les conditions d’admission aux différents cycles de formation.

Inscription en ligne

Le délégué général à la Sûreté nationale a annoncé par ailleurs que les inscriptions se feront en ligne et que tout sera numérisé. Ce qui garantira, selon lui, l’anonymat au moment de la phase de correction des copies. Si c’est effectif et si les moyens technologiques mobilisés par la Dgsn le permettent vraiment, il s’agira là d’une innovation majeure qui tranchera avec les longs et périlleux déplacements autrefois imposés aux candidats ainsi que les interminables files observées auparavant devant différents services pour le dépôt des dossiers de candidature.

Personnel spécialisé Le recrutement annoncé comprendra un effectif de personnel spécialisé. Des ingénieurs, des mécaniciens, des médecins, des informaticiens… Le délégué général à la Sûreté nationale a précisé qu’ils viendront avec leurs qualifications professionnelles certes mais recevront la formation complète de policier. Sur le site Internet de la Crtv, il est indiqué que la date limite du dépôt des dossiers est prévue le 6 février 2015. Entre 2014 et 2015, la police s’apprête, a annoncé le Dgsn, à recruter en tout 9400 policiers.

 

 

camernews-Police-Cam

camernews-Police-Cam