Fille à papa : L’unité centrale de l’HCY fermée

A cause des indiscrétions d’un personnel, fille du Directeur de l’hôpital central de Yaoundé (Hcy), le Pr Joseph Pierre Fouda. Tous les personnels du service auraient été mis en congé technique.

C’«fermé madame, où allez-vous ?». L’homme qui nous communique cette information se tient devant la salle des prélèvements au premier étage de l’immeuble qui l’abrite. Le mardi matin 15 septembre 2015, les couloirs sont déserts, ne sont sur place que notre informateur et deux adultes des deux sexes avec lesquelles ils conversent. Au rez-de-chaussée, les bancs où attendent les malades sont vides. Au laboratoire de biochimie situé à ce niveau une demi-dizaine de personnels est au travail. Selon un infirmier rencontré dans les escaliers, c’est ici que les prélèvements sont faits, puis ils sont envoyés au laboratoire du centre de coordination de l’accueil et des urgences (Ccau) pour analyse.

Quant aux personnels du labo central, ils ont été mis en congé technique par le Pr Joseph Pierre Fouda pour une durée indéterminée, poursuit-il. Néanmoins, ajoute notre source, ils sont conviés à se présenter chacun à son poste tous les jours… obligatoirement. Selon d’autres sources, tout est parti du fait que la comptable matière du service n’est pas venue travailler pour cause de maladie. Celle-ci a prévenu ses collaborateurs de son état, avant d’indiquer le lieu où elle range les clés de son bureau à l’un d’entre eux qui est une dame. Laquelle a comme à l’accoutumée sortie tout le matériel nécessaire pour l’accomplissement des tâches de la journée (lame, aiguilles, tube, etc). «Cette précaution n’a pas plu à la fille du Directeur qui s’en est allée dire à son père qu’en l’absence de la comptable, les clés vont de main en main», ont confié nos sources.

Nous ne connaissant pas madame Fouda, et nous n’avons pas eu la chance de la rencontrer comme nous l’avons souhaité. Lors de notre visite vers la fin de la mâtinée, le Pr Joseph Pierre Fouda non plus n’était pas dans son bureau. A en croire des personnels du Ccau de Messa, c’est la major du service qui assure l’intérim au laboratoire central en même temps qu’elle coiffe son unité de soins. Il faut souligner que les dysfonctionnements, et d’autres carences de managements sont récurrents dans les laboratoires de l’hôpital central de Yaoundé. Il y a un peu plus de deux mois, ce sont tous les laboratoires qui étaient hors d’usage à cause des pannes des appareils. Le Pr joseph Pierre approchée cette fois là avait accusé la mauvaise foi de leurs utilisateurs, ainsi que l’absence de maintenance.