camernews-owona

Feu vert pour les élections à la fédé

Feu vert pour les élections à la fédé

Les travaux d’adoption des statuts (fédéraux et des ligues décentralisées) de la Fédération camerounaise de football ont certes duré une journée, mais la tâche dévolue essentiellement à l’adoption des textes n’a pas duré autant. Après les échanges en début de matinée entre le Comité de normalisation de Joseph Owona et les 102 membres de l’assemblée générale –de 2013- sous le regard vigilant de la Fifa représentée par Primo Corvaro, les statuts de la Fécafoot ont finalement été adoptés comme nous l’annoncions dans un précédent article, avec quelques légers aménagements.

Ce qui suppose que la plupart des dispositions, même celles qui ont semblé contestées à un moment donné n’ont plus été un frein dans le processus d’adoption. Par contre l’article 23 alinéa 1 du projet des statuts de la Fécafoot qui fixait à 72 le nombre de délégués à l’Assemblée générale sera modifié dans la copie finale des statuts, et ce nombre sera désormais fixé à 92 tel qu’amendé par les membres de l’Ag.

Il en est de même pour l’article 101 alinéa 1 qui confie désormais la gestion des sélections nationales à la Fécafoot. Celles-ci ne seront plus la propriété de l’Etat du Cameroun tel qu’énoncé par les textes de 1972 qui organisaient et régentaient leur fonctionnement. « Cette décision a reçu l’assentiment des autorités hautes », confirme une source ayant participé aux négociations entre la Fécafoot et les autorités administratives. Les autres point qui ont été débattus et amendés concernent l’éligibilité du président de la Fécafoot. Il est convenu que celui-ci doit donc résider à Yaoundé, siège de la fédération, et s’atteler uniquement à l’exercice des taches dévolues à son poste et ne pas exercer d’autre fonction connexe.

En sus, l’ensemble des membres de l’Ag de 2013 ont également obtenu du comité de normalisation une représentativité forte de 5 délégués au sein de l’assemblée générale élective qui désignera le bureau exécutif prochain, soit un délégué de moins que ce qu’exigeaient ceux-ci au départ, et un de plus que les quatre que proposait le comité.

Il convient de préciser que cette Ag de 2013 qui a consacré l’adoption des textes samedi s’est auto-dissoute et n’existera plus. Le page des textes est tournée, place désormais aux élections qui démarrent dès octobre prochain dans les ligues décentralisées.

 

 

camernews-owona

camernews-owona