Fête de la musique : Yaoundé a bien dansé

Cette célébration à a été marquée mercredi dernier par un concert géant organisé à l’esplanade du Musée national par le ministère des Arts et de la Culture

 

Cette année encore, la célébration de la fête de la musique a été inédite à Yaoundé. Mercredi dernier, les artistes camerounais et étrangers se sont succédé sur le podium géant à l’esplanade  du Musée national. Au grand bonheur du public venu nombreux bravant le froid glacial qui régnait cette soirée là. C’est à 19 h que le concert organisé par le ministère des Arts et de la Culture (Minac) a démarré. Avec l’entrée en scène de la chorale ADNA, qui a servi le « Alléluia » dans un rythme un peu dansant pour mettre le public en condition de show. La suite du spectacle a laissé place à plusieurs rythmes du terroir, Bikutsi de Chantal Odisha, Makossa de l’artiste Eva, Prince Afo Akom et Yérima Tinlin et son instrument traditionnel à cordes. Il y avait également une forte coloration de découverte  à l’instar des jeunes artistes Karine Bakousse, Aisha Fadi, Astral béni entre autres, ont également enchanté le public à travers des prestations, les nouveaux rythmes et leurs voix.
Au-delà des rythmes du terroir, le groupe des réfugiés Rwandais : Yakana, était de la partie. La troupe composée d’une dizaine de membres vêtus de raphia et de pagne a investi le podium avec des calebasses, pour présenter une danse traditionnelle de son pays, au grand plaisir des spectateurs qui exprimaient leur joie par des applaudissements, des cris de joie ou encore par des mouvements de la tête. Des claquements de doigts pour certains. D’autre plus enchantés n’hésitaient pas à rejoindre l’artiste sur la scène. Les artistes Lorenoare, Isnebo, Takam II ont également donné de la voix sous le regard satisfait du secrétaire général du Minac et des invités spéciaux. Le spectacle de plus de deux heures organisé pour cette 36e édition de la fête de la musique était un vrai moment de communion entre les artistes et leurs fans. Rendez-vous est pris l’année prochaine.