Festival MsemTodjom : Bandjoun se prépare

Cette 7e édition s’annonce riche en innovations et va exposer le savoir-faire du peuple Bandjoun

 

Professionnaliser le « MsemTodjom ». Œuvrer de sorte qu’il soit apprécié à sa juste valeur et catalogué au sein du patrimoine de l’Unesco. Tels sont entre autres les objectifs de la septième édition du festival culturel du peuple Bandjoun qui se déroule du 11 au 18 novembre prochain. Samedi dernier, lors d’une conférence de presse, le nouveau comité d’organisation présidé par André Siaka a exposé aux journalistes sa vision pour ce festival culturel. « Le peuple Bandjoun s’efforce de s’approprier sa propre culture pour l’exposer. Nous essayons de remplir dans cette logique les 10 critères nécessaires pour intégrer le patrimoine de l’Unesco » énonce le Dr Kaptué, l’un des membres du comité d’organisation. Les activités culturelles et les divers déploiementssont orchestrés pour accueillir une moyenne de 30000 visiteurs en une semaine, avec un chronogramme riche. C’est dans cet ordre que le budget est passé de 110 millions de F pour l’édition 2015 à 177 millions de F pour cette édition.
Placé sous le thème « Tous debout autour de notre culture », le MsemTodjom est défini par le comité d’organisation comme « l’expression de l’appropriation du peuple Bandjoun, l’exhibition de sa fierté, de son savoir-faire et de son savoir être. » Les innovations de cette 7e édition sont résumées par André Siaka : « Faire un déploiement de tous les artistes à l’extérieur pendant cette période, pour qu’on puisse enfin dire que quelqu’un est prophète chez soi. S’ils brillent à l’extérieur, il faut qu’ils brillent aussi chez nous et que nous les reconnaissions ».