camernews-fecafoot

FECAFOOT: Une réunion « de crise » du Comité exécutif annoncée après Conakry

FECAFOOT: Une réunion « de crise » du Comité exécutif annoncée après Conakry

L’exécutif de la Fédération camerounaise de football se réunit ce 14 juillet 2017 à Yaoundé, juste après la concertation initiée par la FiFA dans la capitale guinéenne.

Est-ce une réunion de crise ? Difficile d’en avoir la confirmation pour l’instant. En effet, une réunion du Comité exécutif de la Fédération Camerounaise de Football se tient ce vendredi 14 juillet 2017, à l’hôtel Mont-Febé à Yaoundé. Mais l’information n’a pas été officialisée par voie de communiqué comme il est généralement de tradition.

Contactée, une source renseigne que « les travaux débutent à 9 heures. Il n’y aura pas de conférence de presse, ou de déclaration à la fin des travaux. Un communiqué sera envoyé aux médias », précise notre informateur. Une attitude de la FECAFOOT qui peut traduire le caractère sensible des travaux de ce jour.

Ils se tiennent au lendemain d’une nouvelle décision de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage (CCA), pas vraiment favorable à la FECAFOOT. Ladite chambre a annulé l’élection de Léon Aimé Zang comme président de la toute nouvelle Ligue spécialisée de football des jeunes. Pourtant ce sujet, pourrait être relégué au second plan.

La réunion convoquée par la FECAFOOT, va également se dérouler quelques jours après la concertation initiée par la FIFA à Conakry, au sujet de la crise électorale qui dure depuis quatre ans. L’instance mondiale du football a convoqué les différents protagonistes.

L’exécutif actuel de la FECAFOOT était représenté par son président, Sidiki Tombi à Roko, le secrétaire général, Blaise Moussa et l’ancien arbitre Albert Ayomba. Les « opposants » avaient pour ambassadeurs Joseph Antoine Bell (Bandjoun Fc), John Balog et Prosper Nkou Mvondo (Ngaoundéré Fc). Les deux autres leaders, Abdouraman Hamadou (Etoile filante de Garoua) et Domingo Akoue Epié (Jeunesse star de Yaoundé) ayant refusé d’y prendre part.

Aucune information n’a filtré de la concertation. Mais la tenue du Comité exécutif de la FECAFOOT quelques jours seulement après, peut déboucher sur une décision importante. Certainement, la position de la fédé sur les propositions de sortie de crise de la FIFA. Ce qui peut donc expliquer le caractère particulier de cette réunion.

La bataille électorale à la FECAFOOT a été relancée suite à une sentence controversée du Tribunal arbitral du sport le 27 février de l’année en cours. Se prononçant sur l’appel émis par Abdouraman Hamadou pour faire appliquer la décision de la CCA, le TAS a rendu une décision pour le moins ambigüe.

D’une part, il a déclaré l’appel irrecevable pour forclusion et d’autre part, l’instance a souligné que ce « rejet n’a pas pour conséquence de modifier la situation juridique résultant de la sentence de la CCA en date du 12 novembre 2015, qui a prononcé l’annulation des élections de la FECAFOOT organisées en 2015 ».

Les contestataires se sont appuyés sur cette sentence, pour demander à la FIFA de faire appliquer la décision d’annulation des élections. Ce à quoi l’instance de que dirige Gianni Infantino a répondu par la  convocation de la réunion de Conakry. En attendant que les conclusions soient rendues publiques, il n’est donc pas exclu que la FECAFOOT prenne sa position.

camernews-fecafoot

camernews-fecafoot