camernews-fecafoot

Fécafoot : Tombi A Roko était au TCS

Fécafoot : Tombi A Roko était au TCS

Attendu lundi à 10h00, le secrétaire général de la Fécafoot, est arrivé autour de 9h30 dans un véhicule banalisé de marque Mercedes 190 de couleur noire. Après le temps d’arrêt marqué à l’entrée du Tribunal criminel spécial (Tcs), Me Privat Elame, l’avocat de Tombi A Roko et par ailleurs un des avocats de Samuel Eto’o et d’Iya Mohammed, l’ancien président de la Fécafoot, a ordonné au chauffeur de rentrer dans l’enceinte même du bâtiment qui abrite cette juridiction spéciale.

La scène s’est déroulée devant de nombreuses personnes dont plusieurs employés de la Féacfoot. La stratégie de l’avocat était de faire que son client passe inaperçu. C’est comme cela qu’une heure après, autour de 11h15, Tombi A Roko est ressorti sans que plusieurs personnes ne s’en rendent compte.

Joint au téléphone pour savoir ce qui est reproché à son client, Me Privat Elame n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. « L’affaire est encore en instruction et je ne peux pas, de ce fait dire quoique ce soit », a-t-il répondu. Nos sources nous apprendront plus tard que les deux hommes se sont présentés devant le juge et ont pris connaissance des griefs contre Tombi A Roko Sidiki. Ils ont ensuite souhaité aller s’y pencher avant de revenir dans l’après-midi avec les réponses aux questions posées.

Selon nos informations, la question du siège de la Fécafoot dont les travaux de construction ont commencé en novembre 2012 et dont la livraison avait été programmée pour le mois d’octobre 2013, comme avait promis Simon Fobi Tchinda, le maître d’ouvrage, serait à l’ordre du jour. Les travaux de ce siège ont effectivement commencé. Sauf qu’à peine les poteaux sortis de terre, ils se sont arrêtés jusqu’à nos jours. L’on se souvient que lors de la pose de la première pierre de ce chantier, Adoum Garoua, le ministre des Sports, avait annoncé que cet ouvrage étaient financé par une partie des retombées de la participation du Cameroun à la Coupe du Monde 2010, soit 1.786 millions de francs Cfa, soit 3,572 millions de dollars. « Il s’agit, pour la plupart, des retombées issues de la participation du Cameroun à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud qui ont été cantonnées dans un compte en Suisse. Cette brillante initiative est la matérialisation de l’esprit d’entreprise qu’on souhaite voir éclore dans toutes les associations qui animent la vie sportive au Cameroun », avait déclaré Adoum Garoua.

« La décision de construire un nouveau siège respectant les standards internationaux rentre dans un vaste programme de construction des infrastructures sportives approuvé par le gouvernement camerounais », avait indiqué Iya Mohammed, à lors président de la Fécafoot. D’autres projets, rêvait Iya Mohammed, étaient inscrits dans ce programme de développement des infrastructures : extension du centre technique de la Fécafoot avec terrains de futsal et de beach soccer, construction d’un hôtel 3 étoiles pour héberger la sélection nationale de football senior pendant ses stages au Cameroun ainsi que des stades de 20.000 places dans les villes secondaires. On comprend que certaines sources évoquent aussi le projet goal 3 qui n’a jamais été exécuté à Odza au centre technique de la Fécafoot qui n’a que deux bâtiments et un terrain en gazon synthétique.

 

camernews-fecafoot

camernews-fecafoot