camernews-fecafoot

Fécafoot : Quand le TAS et la CCA entretiennent le suspense

Fécafoot : Quand le TAS et la CCA entretiennent le suspense

Tic tac, tic tac. L’horloge trotte, le temps passe. L’échéance tire (peut-être) à sa fin, mais la journée du vendredi 25 septembre 2015 cristallise les attentions des acteurs de la crise à la Fecafoot. Un scénario proche de celui du 19 février 2015 pourrait se (re)produire.

L’élection fédérale pourrait de nouveau être renvoyée comme l’a été celle du 25 février 2015, court-circuitée par la sentence du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) quelques jours avant, dans une affaire qui opposait la Fédération camerounaise de football aux Sieurs Abdouraman Hamadou et Antoine De Padoue Essomba Eyenga. Le report pourrait survenir en raison des requêtes qui sont pendantes devant les juridictions nationales et internationales, et dont les différents verdicts sont annoncés pour ce vendredi. Deux affaires sont en instruction à la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité national olympique et Sportif du Cameroun (Cnosc), introduits par d’Abdouraman Hamadou, le président de l’Etoile Filante de Garoua.

La première, en date du 25 août dernier, porte en substance sur l’essence des « Corps de métiers » prévue par la loi du 15 juillet 2011, portant organisation et promotion des activités physiques et sportives au Cameroun, qui contraste selon le président de l’Etoile Filante avec celle qu’a définie les textes adoptés par l’assemblée générale fédérale le 5 août.

La deuxième requête, du même auteur, exige le respect par le président du Comité de normalisation, Joseph Owona, de la décision n°006/SA/CCA/15 du 15 mai 2015 de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage, qui dispose que « les exécutifs des ligues régionales et départementales de la Fécafoot, élus dans le cadre du processus électoral de 2009 restent en fonction jusqu’à la finalisation du processus électoral ». Abdouraman reproche à Joseph Owona d’avoir désigné le 26 juillet 2015 les présidents des assemblées des ligues départementales, alors que la tâche incombait selon lui aux présidents des exécutifs élus en 2009 dans les diverses ligues décentralisées.

En outre, « le Tas a confirmé que le verdict dans l’affaire TAS 2015/A/4023 (Étoile Filante de Garoua et consorts contre FIFA) sera rendu le 25 septembre 2015 », postait l’ancien Directeur de cabinet de Mohammed Iya sur les réseaux sociaux le 18 septembre dernier. Cette autre affaire porte sur la énième prorogation du mandat du Comité de Normalisation par le Comité exécutif de la Fifa jusqu’au 30 septembre 2015, au lendemain de la sentence rendue par la TAS le 19 février 2015. De deux choses l’une : soit le requérant obtient gain de cause et tout ce qui a été fait en amont est repris, soit il est débouté dans toutes ces affaires et le processus suit son cours. Donc, s’achève avec l’élection fédérale de lundi prochain.

camernews-fecafoot

camernews-fecafoot