Extrême-Nord: retour progressif de l’électricité

A l’origine de la rupture qui dure depuis des mois, le renversement de plus d’une centaine de poteaux par les orages et les termites.

Il y avait fête le samedi, 22 août 2015 dans la ville de Moutourwa dans le Mayo-Kani. Et pour cause ! Ce jour-là, ce chef-lieu d’arrondissement était raccordé au réseau électrique d’Eneo Cameroon après une interruption qui datait du 20 mai dernier. Des dizaines de localités alimentées à partir de la haute tension de Moutourwa ont elles aussi reçu la précieuse énergie. Selon les affirmations de Seini Abba Ousman, le délégué régional de Eneo Cameroon pour l’Extrême-Nord, « au courant de cette semaine, la localité de Maga dans le département du Mayo-Danay sera elle aussi raccordée au réseau électrique ». Dans cet arrondissement, les populations croupissent dans le noir depuis près de deux mois. Une situation qui a jeté un coup de froid dans les rapports entre Oumarou Abdoulaye, le sous-préfet de Maga, et les responsables de la société distributrice d’énergie électrique.

En réalité, depuis le retour des pluies, le réseau électrique de l’Extrême-Nord est victime de plusieurs incidents. Du fait d’une écologie particulièrement fragile, les poteaux électriques sont régulièrement renversés après les orages. Pour ne citer que le seul cas du tronçon Bogo-Maga, ici, plus de cent poteaux électriques sont au sol. Les équipes techniques sont mobilisées et travaillent d’arrache-pied pour le rétablissement de ce réseau électrique, passage obligé pour le dépannage des travaux dans d’autres localités dont Pouss et Mourla. Des équipes sont aussi en chantier à Méri, à Kaélé et à Pété où les effets conjugués des orages et des termites ont entraîné le renversement des dizaines de poteaux électriques et partant, l’interruption du courant électrique. L