camernews-kolofata

Extrême-Nord: L’armée déjoue un attentat-suicide à Kolofata

Extrême-Nord: L’armée déjoue un attentat-suicide à Kolofata

Le kamikaze se dirigeait vers le Lycée de Kolofata où logent des milliers des réfugiés nigérians.

Des éléments de la Force Mixte Multinationale (FMM) de lutte contre la secte nigériane, Boko Haram, ont déjoué dans la nuit de lundi à mardi un attentat-suicide dont le bilan allait être lourd si jamais le kamikaze réussissait son coup.

«Aux environs de 20 heures 45 minutes, nous avons aperçu un homme déguisé en dame qui se dirigeait vers le Lycée de Kolofata», relate l’un des soldats de la Force Mixte Multinationale. «Quand nous avons découvert que cet individu portait une charge, nous l’avons abattu bien avant qu’il ne le fasse exploser», poursuit notre source.

Le kamikaze maitrisé sans que sa charge ne s’explose, des démineurs de l’Opération Alpha ont réussi à désamorcer cette charge qui était «capable de détruire tous les bâtiments dudit Lycée».

Au lendemain de l’attaque de la résidence du Vice-premier ministre Amadou Ali qui a eu lieu le 27 juillet 2014, le Lycée de Kolofata a fermé les portes. Les enseignants ont vidé les salles, les élèves se sont réfugiés à Mora et la population a déserté  la ville. Depuis qu’elle ressemble à une ville fantôme, seuls les réfugiés occupent le centre-ville qui est encadré par les troupes de la FMM.

Selon des sources, parmi ces réfugiés nigérians installés à Kolofata se trouvent des membres de familles de certains membres de la secte Boko Haram. «Les choses volées par Boko Haram dans les villages environnants du Nigéria et du Cameroun se retrouvent le lendemain à Kolofata. Les militants de Boko Haram les remettent à leurs connaissances pour un écoulement facile dans les marchés», rapporte une source au sein des services de renseignements.

camernews-kolofata

camernews-kolofata