Exposition internationale spécialisée 2023: L’Argentine sollicite des votes

Le Ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, a reçu à cet effet Francisco Irarrazal, conseiller du Premier ministre argentin, lundi dernier à Yaoundé.

En concurrence avec les Etats-Unis et la Pologne pour l’organisation de l’exposition internationale spécialisée de 2023, l’Argentine est en campagne. Francisco Irarrazal, conseiller du Premier ministre argentin, a été reçu en audience lundi 16 octobre dernier par Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures. Occasion pour l’émissaire argentin de promouvoir la candidature de son pays pour l’organisation de cet important événement.

L’exposition internationale spécialisée est l’une des composantes des grands rendez-vous mondiaux gérés par le Bureau international des expositions (BIE). Une organisation intergouvernementale qui encadre et réglemente les Expositions universelles depuis 1931. Les Expositions universelles peuvent durer jusqu’à 6 mois, et ne sont pas limitées en taille. Les participants peuvent construire leur propre pavillon, et le thème de l’exposition doit être universel. Tandis que les expositions spécialisées, limitées à 25 ha, peuvent durer jusqu’à trois mois, ont un thème plus spécifique et c’est l’hôte qui fournit aux participants un espace pour leurs expositions. Elles ont été créées pour limiter les coûts d’organisation à la fois des pays hôtes et des pays participants.

Créé en 1928 par 31 pays, le BIE compte désormais 170 Etats membres, preuve du succès des expos et de l’intérêt grandissant que les pays leur portent. Les Etats membres du BIE prennent part à toutes les décisions de l’organisation et œuvrent à l’amélioration continue de ces événements d’année en année. Le siège du BIE est à Paris. S’agissant des relations entre le Cameroun et l’Argentine, elles sont établies depuis 1975. L’Argentine couvre le Cameroun à partir d’Abuja et le Cameroun couvre l’Argentine à partir du Brésil.

 

 

“>

Le Ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, a reçu à cet effet Francisco Irarrazal, conseiller du Premier ministre argentin, lundi dernier à Yaoundé.

En concurrence avec les Etats-Unis et la Pologne pour l’organisation de l’exposition internationale spécialisée de 2023, l’Argentine est en campagne. Francisco Irarrazal, conseiller du Premier ministre argentin, a été reçu en audience lundi 16 octobre dernier par Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures. Occasion pour l’émissaire argentin de promouvoir la candidature de son pays pour l’organisation de cet important événement.

L’exposition internationale spécialisée est l’une des composantes des grands rendez-vous mondiaux gérés par le Bureau international des expositions (BIE). Une organisation intergouvernementale qui encadre et réglemente les Expositions universelles depuis 1931. Les Expositions universelles peuvent durer jusqu’à 6 mois, et ne sont pas limitées en taille. Les participants peuvent construire leur propre pavillon, et le thème de l’exposition doit être universel. Tandis que les expositions spécialisées, limitées à 25 ha, peuvent durer jusqu’à trois mois, ont un thème plus spécifique et c’est l’hôte qui fournit aux participants un espace pour leurs expositions. Elles ont été créées pour limiter les coûts d’organisation à la fois des pays hôtes et des pays participants.

Créé en 1928 par 31 pays, le BIE compte désormais 170 Etats membres, preuve du succès des expos et de l’intérêt grandissant que les pays leur portent. Les Etats membres du BIE prennent part à toutes les décisions de l’organisation et œuvrent à l’amélioration continue de ces événements d’année en année. Le siège du BIE est à Paris. S’agissant des relations entre le Cameroun et l’Argentine, elles sont établies depuis 1975. L’Argentine couvre le Cameroun à partir d’Abuja et le Cameroun couvre l’Argentine à partir du Brésil.