Exercice militaire international de la France au large du Cameroun

L’opération dénommé «NEMO 15.3» rentre dans le cadre de la 130e mission de la marine française visant à améliorer la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée

La marine française a procédé, du 13 au 15 septembre au large de Douala (Cameroun) puis de Port-Gentil (Gabon), à exercice international dénommé «NEMO 15.3» dans le cadre de sa 130ème mission visant à améliorer la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée, selon un communiqué publié vendredi par l’ambassade de France au Cameroun.

La première phase de cet exercice, qui a réuni la frégate de surveillance “Germinal” et des patrouilleurs camerounais, aura permis de conduire de nombreux entraînements dans “un contexte réaliste”.

 

En dehors des exercices habituels d’évolution et d’assistance sécurité à la mer, la manœuvre a associé une patrouille opérationnelle destinée à sécuriser une zone maritime.

Cet exercice a également mis en œuvre, outre la marine camerounaise, le Centre multinational de coordination, zone “D” de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC).

Localisé dans la métropole économique camerounaise, Douala, il assure le contrôle opérationnel des bâtiments qui, depuis 2009, font des patrouilles de sécurité maritime dans la zone.