Examens officiels: les résultats du probatoire réévalués

Les recherches menées sur la réévaluation des copies des candidats au probatoire 2015 ont été restituées mercredi à Yaoundé

 

L’inspection générale des enseignements du ministère des Enseignements secondaires (Minesec) a rendu sa copie mercredi à Yaoundé à l’occasion des travaux présidés par le Minesec, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe. Le travail de recherche qui s’est déroulé du 20 au 23 février dernier à Yaoundé  a consisté à collecter et à réévaluer un échantillon de copies des candidats des zones rurales et urbaines aux examens du probatoire session 2015 de l’enseignement secondaire général. Ceci afin de déceler les dysfonctionnements qui ont émaillé les corrections dans les disciplines d’anglais, de français, de mathématiques, de physique-chimie, de sciences et vie de la terre, etc. L’objectif de ce travail étant de revoir le système éducatif qui continue d’être marqué par des taux de réussite assez faibles des candidats aux examens. « L’activité que nous venons de mener permet de voir quelles sont nos forces et nos faiblesses. Nous sommes en train d’interroger notre système pour essayer de le valoriser », a confié Catherine Marie Ida Awoundja Nsata, inspecteur général des enseignements.
D’après les statistiques, la qualité des épreuves d’une manière générale est conforme aux normes officielles et les sujets sont au niveau de l’élève moyen.  Seul bémol : le niveau des candidats est bas dans la mesure où certains évoluent sans base et se retrouvent en classe de Première parfois sans BEPC et sans avoir maîtrisé les notions élémentaires. Il faut mettre en place des mécanismes pour être mieux informés sur ces dysfonctionnements et sur leur impact sur les résultats des apprenants.