camernews-board

Examens officiels: Le GCE sous haute surveillance au Nord-Ouest

Examens officiels: Le GCE sous haute surveillance au Nord-Ouest

Cet examen commence ce jour. Les centres d’écrit accueillent un peu plus de 36 000 candidats dans les sept départements de la Région.

Aujourd’hui débutent les épreuves écrites du General certificate of education (Gce) au Cameroun. Le quotidien Le Jour édition du 12 juin 2017 rapporte que dans la Région du Nord-Ouest, cet examen se déroule sous haute surveillance. D’ailleurs Victor Mombakued le Délégué régional des Enseignements secondaires a rassuré l’opinion nationale sur les mesures de sécurité prises dans les différents centres d’examen ouverts. «L’heure n’est pas au dévoilement. Il faut opérer avec suffisamment de discrétion pour être efficace», a-t-il déclaré. Toutefois pour empêcher les pyromanes de s’attaquer aux centres d’examen, la délégation régionale des Enseignements secondaires travaille en étroite collaboration avec l’état-major du Gouverneur. Ledit état-major a comme mission, veiller sur les détails.

«Pour entrer à la délégation régionale, il faut montrer patte blanche. Enregistrement à la guérite. Interrogatoire sur les motivations du séjour. Un badge visiteur vous est remis. Comme on l’a rarement fait dans les maisons des enseignants. A l’intérieur le personnel est clairement identifiable», raconte le journal. Des sources du quotidien révèlent même que c’est derrière les installations de l’armée que les chefs des centres des examens francophones venaient régulièrement chercher le matériel de composition et les épreuves tous les matins. Le Délégué encourage donc les parents à envoyer leurs enfants composer, la délégation ayant déjà réussi à organiser dans la sérénité le concours d’entrée en sixième, le baccalauréat de l’enseignement secondaire général, les caps industriels et commerciaux, les épreuves pratiques d’Eps ainsi que la pratique du capiet et du capiemp.

Il faut noter que sept départements de la Région du Nord-Ouest abritent les centres d’écrits du Gce. Il y a le Bui, Boyo, Donga Mantung, Mezam, Menchum, Momo, Ngoketunjia. Et c’est un peu plus de 36 000 candidats qui affrontent les épreuves dans lesdits centres.

camernews-board

camernews-board