Etats-Unis-Corée du nord: le ton monte

Le déploiement militaire américain en cours dans la péninsule coréenne fait monter la tension entre les deux pays.

Il y a de l’électricité dans l’air entre Washington et Pyongyang sur la péninsule de Corée. Avec le déploiement de missiles Thaad, éléments du bouclier antimissile américain, en Corée du sud, la tension est montée d’un cran entre les deux pays. Et l’on craint l’éclatement imminent d’une guerre nucléaire dans la région. Le fait que les Etats-Unis ont dépêché, il y a quelques jours le porte-avions USS Carl Vinson qui pourrait stationner en fin de semaine au large de la péninsule, renforce davantage l’éventualité d’un conflit entre Américains et Nord-Coréens. Dans l’une de ses dernières sorties, le président américain a dit toute sa détermination à «régler définitivement, seul et s’il le faut, la question nord-coréenne».
Du côté de Pyongyang, l’on ne se laisse pas intimider par toutes ces mesures. La Corée du nord se dit prête à tout affrontement contre les Etats-Unis. «Il est de notoriété publique que les États-Unis placent la péninsule de Corée au bord d’une guerre nucléaire», a fait savoir un responsable nord-coréen. Le déploiement des forces américaines dans la région «n’intimidera jamais la Corée du nord», poursuit-il. A titre d’illustration, la Corée du nord a procédé ces derniers temps à des essais de missiles comme pour défier son vis-à-vis.
Pour se prémunir d’un éventuel affrontement entre les Etats-Unis et la Corée du nord, le Japon procède déjà à l’installation des abris anti-atomiques et des purificateurs d’air sur son territoire. Surtout qu’en mars dernier lors d’un essai de tir balistique effectué par les autorités nord-coréennes, Pyongyang avait prévenu l’archipel nippon, qui se trouve à portée de ses missiles, que les bases militaires américaines se trouvant sur son sol étaient ses cibles. Une menace qui vient réveiller le traumatisme des bombes de Nagasaki et d’Hiroshima en 1945.  La réunion du Conseil de sécurité de l’ONU de ce vendredi sur la situation dans la péninsule coréenne s’annonce donc houleuse.