Ernest Obama présente « Tout est pardonné »

Le journaliste en service à Vision 4 Télévision dédicace son livre « Tout est pardonné » demain mardi au Yaoundé Hilton Hôtel.

 

Plusieurs articulations vont meubler cette cérémonie qui s’annonce grandiose au regard du sujet que ce confrère connu pour son franc parlé traite dans sa nouvelle trouvaille.

Ernest Obama, jusque là connu comme journaliste, vient d’ajouter une corde à son arc. Désormais il arborera aussi la casquette d’écrivain. « Tout est pardonné » est le titre ô combien évocateur de son premier livre qu’il va présenter demain mardi au Hilton Hôtel lorsqu’il sera 16h30. Cet ouvrage de 142 page revient de long en large sur la cabale ourdie contre Samuel Eto’o, l’ancien capitaine des Lions indomptables, aujourd’hui pensionnaire du championnat Turc. Le livre est préfacé par le célèbre journaliste Français, Pierre Ménès, alors que Jean Pierre Amougou Belinga le patron du groupe l’Anecdote signe la postface.
Ce livre nous transporte au cœur de la cabale contre Samuel Eto’o. On découvre le rôle trouble du quotidien Le Jour et de son reporter Jean Bruno Tagne. Ernest Obama publie d’ailleurs dans son ouvrage une lettre d’excuse de Jean Bruno Tagne adressée à Samuel Eto’o. « Je présente mes excuses à Eto’o » peut-on lire dans la lettre signée du membre du Conseil National de la Communication. Un véritable paradoxe quand on sait que le « grand reporter » du quotidien Le Jour vilipende l’ancien buteur du FC Barcelone sur tous les plateaux de télévision. Les cas de Rigobert Song Bahanag et de Geremi Njitap sont également passés au peigne fin. L’auteur nous fait découvrir l’autre visage de Nathalie Koah.
La « vérité » est également établie sur plusieurs affaires qui ont secoué la tanière des Lions indomptables ces dernières années. On peut comme ça l’affaire du capitanat en 2009, le drapeau, les traîtres de 2010, le mondial Brésil 2014. Dans une partie du premier chapitre, la lumière est faite sur l’affaire Stéphane Mbia en rapport avec la Turquie et Boko Haram.
Publié aux éditions « Transformance », le livre de Ernest Obama consacre un chapitre sur cette forme d’« appel du peuple » qui souhaite le retour de Samuel Eto’o en sélection nationale, au regard des échéances qui interpellent les Lions indomptables et surtout à la lumière des performances de cette équipe nationale depuis son départ.
Le clan Iya Mohammed qui a pendant 15 plongé notre football dans l’abime n’a pas été oublié du Directeur général de Vision 4 Télévision. Pour la dédicace de mardi au Hilton Hôtel, Ernest Obama a mis les petits plats dans les grands. Plusieurs personnalités sont attendues. X-Maleya, Keguegue International et plusieurs artistes vont prester au cours de ce moment d’échancre entre les lecteurs et l’auteur. Ce dernier qui a le mérite d’avoir commis cet ouvrage qui vient confondre tous ceux qui depuis quelques années ont pour seul fond de commerce, médire de Samuel Eto’o.