camernews-armee-new-aeronef

Envahie par un millier d’assaillants Boko Haram, l’armée camerounaise contrainte d'utiliser l’aviation de chasse

Envahie par un millier d’assaillants Boko Haram, l’armée camerounaise contrainte d’utiliser l’aviation de chasse

Une opération inédite au bilan très lourd. La guerre contre la secte nigériane change de stratégie.

Entamée au mois de mai 2014, la guerre contre Boko Haram qui se déroule particulièrement dans la région de l’Extrême-Nord, a pris une tournure très grave dès le vendredi 26 décembre 2014. Les terroristes qui ont radicalement changé de stratégie, font des incursions à divers endroits dans un espace de temps très réduit. «Depuis trois jours, nous constatons sur plusieurs lignes de fronts, des attaques de la secte Boko Haram… Ces attaques cordonnées et étendues le long de la ligne de front tendent à expliquer une autre stratégie de la secte qui consiste à vouloir distraire nos troupes pour les rendre vulnérables» fait savoir une note d’information signée du Colonel Didier Badjeck, chef de Division de la Communication au Ministère de la Défense.

L’offensive à outrance des terroristes a été essentiellement enregistrée dans les localités de Makary, Amchidé, Limani et Achigachia. Selon l’attaché de presse des forces de défense camerounaises, sept individus de la secte venus se ravitailler au marché de Makary ont été neutralisés alors que sur une contre attaque sur la base de Shogori, l’armée camerounaise a tué trois assaillants et détruit deux pick-up. L’on apprend également que les forces de défense qui sont tombées dans une embuscade vers Waza, ont perdu un soldat et trois autres ont été blessés alors que sur le même champ de bataille, sept membres de la secte Boko Haram ont été tués.

Sans répit et suivant un plan à géométrie variable, des assaillants ont tenté hier Dimanche de fondre comme des fourmis sur les militaires camerounais regroupés dans une base à Achigachia. «Une horde d’un millier de combattants ont donné l’assaut sur le camp d’Achigachia tenu par nos forces de défenses qui ont dû reculer après avoir tenté de défendre leur position. Les membres de la secte ont planté leur drapeau sur Achigachia» relate le texte du Mindef.

Et pour récupérer cette partie du territoire camerounais, les militaires ont opté pour une riposte inédite. «Sur hautes instructions du Chef de l’Etat, chef des armées, l’aviation de chasse est entrée en action pour la première fois (depuis le début de cette guerre, ndlr). Après deux passages et un feu nourri, les assaillants ont déguerpi après avoir perdu des hommes sur le terrain. Les opérations de sécurisation sont en cours… Le bilan humain de l’attaque d’Achigachia sera communiqué dès que l’évaluation opérationnelle sera faite» conclut la note d’information du Ministère de la Défense.

Ci-dessous, un autre communiqué signé d’Issa Tchiroma Bakary, Ministre de la Communication et porte parole du Gouvernement. Communique lu au journal CRTV 6h de ce lundi 29 Decembre 2014:

Le communiqué de presse du Mincom.

Le ministre de la Communication informe l’opinion publique nationale et internationale que des unités armées du groupe terroriste Boko Haram ont perpétré ces trois derniers jours, des attaques contre les localités camerounaises de Makary, Amchidé, Limani et Achigachia.

Ces attaques coordonnées et étendues le long de la frontière avec le Nigéria dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, tendent à traduire un changement de stratégie de la part des assaillants, qui consiste à distraire les troupes camerounaises et à les rendre plus vulnérables face à la mobilité et à l’imprévisibilité des sites d’agressions.

Dans la localité de Makary, sept membres du groupe terroriste venus se ravitailler sur un marché de la place, ont été repérés et appréhendés par nos forces de défense.

Ripostant à une autre attaque, nos forces de défense ont assiégé la base ennemie de Shogori, détruisant deux pick-up d’assaut et tuant trente-quatre membres du groupe terroriste.

Dans une embuscade tendue par les forces ennemies non loin de la localité de Waza, un  soldat camerounais a perdu la vie et trois ont été blessés. Une fois de plus, la riposte de l’armée camerounaise a été la fois spontanée et fulgurante, faisant sept morts du côté ennemi.

Tôt ce matin du 28 décembre 2014, une escouade formée de mille personnes environ, a donné l’assaut sur le camp d’Achigachia tenu par les forces de défenses camerounaises, qui ont dû reculer après avoir tenté de défendre leurs positions.

Sur les très hautes instructions du président de la République, chef des Armées, l’aviation de chasse camerounaise est entrée en action pour la première fois depuis le début de ce conflit.

Après deux passages et un feu nourri de ces vecteurs de combat, les assaillants ont déguerpi le camp d’Achigachia en territoire camerounais, perdant plusieurs combattants.

Les opérations de sécurisation du secteur concerné sont en cours, et le bilan des combats sera communiqué dès que l’évaluation opérationnelle sera achevée.

L’entrée en action de notre aviation militaire dans ce conflit, constitue une nouvelle gradation de la riposte camerounaise, face à la multiplication et à la variation des attaques ennemies venues du groupe terroriste Boko Haram.

Le ministre de la Communication saisit cette occasion pour une fois de plus, saluer au nom du gouvernement, la bravoure et la détermination de nos Forces de Défense dans la lutte qu’elles mènent contre le péril de l’organisation terroriste « Boko Haram » dans la région de l’Extrême-nord en particulier, et d’une manière générale, pour la sécurisation et la préservation de l’intégrité territoriale de notre pays en tout temps et en toute circonstance.

Au nom du gouvernement, le ministre de la Communication exhorte les populations camerounaises à accroître leur vigilance et à continuer d’apporter leur soutien, quelle qu’en soit la forme ou la nature, à nos Forces de Défense, au moment où le chef de l’Etat vient de procéder à la promulgation d’une loi approprié à la lutte contre le terrorisme, afin de protéger les biens et les personnes vivant sur notre territoire de toute menace à caractère terroriste, qu’elle provienne de l’intérieur ou de l’extérieur du pays.

Il s’agit là d’une traduction dans les faits de l’engagement pris par le Chef de l’État, Son Excellence Paul BIYA, devant le peuple camerounais tout entier, pour la sécurisation de nos frontières et le maintien d’un climat de paix et de sécurité sur l’ensemble du territoire national, au service du bien-être et de la prospérité aussi bien de ses concitoyens que de toutes les personnes vivant dans notre pays.

(é) ISSA TCHIROMA BAKARY

 

camernews-armee-new-aeronef

camernews-armee-new-aeronef