camernews-Henry-Eyebe-Ayissi

Entrepreneuriat agropastoral des jeunes: le Ministre Henry Eyebe Ayissi calme la colère des populations de Balamba (Centre)

Entrepreneuriat agropastoral des jeunes: le Ministre Henry Eyebe Ayissi calme la colère des populations de Balamba (Centre)

Le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), lors de la visite technique effectuée vendredi dernier, a trouvé les populations de cette localité située dans l’Arrondissement du Mbam et Inoubou dans la colère.

C’est pour vérifier l’évolution des travaux concernant la mise en place d’une structure d’incubation de référence du Programme de promotion de l’entrepreneuriat pastoral des jeunes qu’Henry Eyebe Ayissi c’est rendu dans cette localité le 2 septembre dernier. Selon le journal Mutations édition du 6 septembre 2016, c’est une ambiance tendue que le Ministre de l’Agriculture et le Développement Rural a trouvé sur les lieux. Les populations de Balamba se plaignent du fait que la sous-commission en charge de la sécurisation et du recensement n’a pas pris en compte toutes les limites territoriales.

33, 5 milliards FCFA. C’est la somme qui a été investie dans ce projet. Mais huit mois après le lancement des travaux, plusieurs sous-commissions piétinent. Car, les populations disent n’avoir pas été sollicitées. En outre, les riverains ont également cité comme problèmes: le non-respect par les autorités administratives locales des limites entre les Départements du Mbam et Inoubou et du Mbam et Kim.

Lors de sa prise de parole le Sous-préfet, a tenue à faire comprendre que tout n’était pas que noir dans l’exécution de ce projet. Selon lui, les sous-commissions techniques d’évaluation mises en place ont démarré leurs travaux sur le terrain le 9 aout 2016 à partir de Balamba. Et, la sous-commission chargée des travaux cadastraux a entièrement borné les parcelles concernées. Les plans cadastraux et procès verbaux du bornage sont disponibles et attendent la validation et signature. Toutefois, au sortir de son bilan, le Préfet reconnait que le plan de masse n’a pas tenu compte des limites territoriales entre les deux Départements.

Le MINADER, quant à lui, va demander à la population de s’adapter au développement, car la priorité pour le Gouvernement est de former les jeunes enfin de créer des entreprises et entrepreneurs agropastoraux dont le Cameroun a besoin.

Mis en œuvre par le Gouvernement du Cameroun, sous la tutelle conjointe du ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER) et du ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA), le Programme de promotion d’entrepreneuriat agropastoral des jeunes (PEA-Jeunes) bénéficie de l’appui technique et financier du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA).

Il est question, dans ce cadre, de donner aux jeunes camerounais âgés de 18 à 35 ans, les moyens d’accroître leurs revenus et d’améliorer leur sécurité alimentaire. Ce, à travers des entreprises rentables, intégrées dans les filières agropastorales porteuses et offrant des opportunités d’emplois viables en milieu rural. Il s’agira d’accompagner les jeunes porteurs de projets d’entreprises de l’étape de conception à la maturation (plans d’affaires bancables), jusqu’à l’étape de création et de développement de leurs entreprises agropastorales.

camernews-Henry-Eyebe-Ayissi

camernews-Henry-Eyebe-Ayissi