camernews-ernest-ngalle-bibehe

Enseignements secondaires: Le Ministre Ngalle Bibehe à Douala pour contrôler la gestion des frais de l’APEE

Enseignements secondaires: Le Ministre Ngalle Bibehe à Douala pour contrôler la gestion des frais de l’APEE

Le Ministre des Enseignements secondaires a effectué à cet effet une descente inopinée  dans des établissements de la cité économique.

Des mesures ont été prises afin de rendre l’année scolaire 2016/2017 meilleure que les précédentes. Il faut se rassurer de leur application effective. Moins de deux mois après la rentrée scolaire, le Ministre des Enseignements Secondaires (MINESEC) effectue une visite de travail à ce sujet à Douala.

La descente de Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe dans les lycées et collèges le 18 octobre 2016 avait aussi pour but de s’assurer de la bonne gestion des frais de l’Association des Parents d’Élèves et Enseignants (APEE), indique La Nouvelle Expression (LNE) en kiosque le 19 octobre. «Les frais d’APEE dont les montants exorbitants ont tellement fait jaser dans les établissements scolaires de Douala», souligne le quotidien privé.

Ngalle Bibehe s’est rendu tour à tour au lycée Joss, au lycée Polyvalent de Bonabéri et à l’École Normale d’Instituteurs de l’Enseignement Général bilingue (ENIEG). Il s’est montré très ouvert, souligne le journal, échangeant avec les élèves parfois à bâtons rompus. «…au Lycée Joss sis à Bonanjo où le MINESEC a échangé avec des élèves des classes de 6e, seconde et terminale. Il n’a pas manqué de poser des questions aux apprenants pour s’enquérir de la manière dont les cours sont dispensés de ce côté», mentionne LNE.

A Bonamoussadi, au niveau de l’ENIEG, le ministre s’est adressé aux futurs enseignants: «Vous avez la responsabilité de former. Vous disposez là d’un cadre idéal pour apprendre. Je constate que vous êtes près de 30 en classe, alors que vous devez être 60. Vous devez donc tout faire pour recevoir les meilleurs enseignements afin de pouvoir à votre tour transmettre le savoir. Bon courage !», a déclaré Ngalle Bibehe.

Notons que le nombre d’apprenants évoqué n’est pas un fait du hasard. L’autorité ne fait pas que s’entretenir avec les élèves. Mais, du regard, il balaie les différentes classes pour être certain que ces décisions n’ont pas été bafouées. Des  gestes répétés au Lycée bilingue de New-Bell et au Collège Chevreul.

En rappel, le MINESEC a signé le 13 juillet 2016 une circulaire relative à la préparation de la rentrée scolaire. Le texte reprécise entre autres, le nombre maximum d’élèves (60) en classe de 6e et 1re année et au plus quatre-vingts (80) élèves dans les autres classes.

camernews-ernest-ngalle-bibehe

camernews-ernest-ngalle-bibehe