Enseignement technique: l’incontournable innovation

Un colloque international bouclé récemment à Douala a permis à divers pays d’explorer des pistes.

 

Le Réseau africain des Institutions de Formation des Formateurs pour l’Enseignement technique (Raiffet) vient de se réunir en colloque à Douala. Les participants, venus de 12 pays, ont échangé sur les avancées et découvertes mutuelles, dans les écoles à travers la recherche, ainsi que sur les nouveautés dans la formation des formateurs. Ces résultats sont destinés à être ensuite rassemblés à travers des communications scientifiques et diffusés dans le réseau.
Le colloque, qui en était à sa 5e édition, s’est tenu à l’amphithéâtre de l’Ecole normale supérieure d’Enseignement technique (Enset) de l’université de Douala, sous le thème : « Education technologique, formation professionnelle et innovation ». Pendant quatre jours, il a été question de renforcement des capacités des enseignants de l’enseignement technique, et de  l’innovation dans la pédagogie.
Saliou Diouf, directeur de l’Ecole normale supérieure de l’Enseignement technique du Sénégal, a indiqué que « le fait d’être en réseau et de partager les résultats des recherches et les innovations, permet d’avancer plus vite ». Il ajoutera : « Nous sommes au 5e colloque et tout porte sur la réflexion pour un meilleur cadre de formation de nos formateurs. Vous remarquerez que nous ne sommes pas en retard par rapport à ce qui se fait en Europe, hormis quelques petits désagréments».
Pour le directeur de l’Enset de Douala, le Pr. Léandre Nneme Nneme, le colloque est un lieu d’apprentissage et de partage de connaissances. Il était donc question d’« apprendre une fois de plus comment transmettre et mieux former nos formateurs  à travers des thématiques ». Ces assises ont été ouvertes par le Pr. James Mouangue Kobila, vice-recteur chargé de la recherche de la coopération et des relations avec le monde des entreprises.