Enseignement secondaire: la chasse aux clandestins à renforcer

L’un des sujets sur la table du comité régional du privé pour le Littoral.

La lutte contre les établissements clandestins se poursuivra avec beaucoup plus de vigueur. Parole de Thierry Nana Kin-Nou, secrétaire général des services du gouverneur de la région du Littoral, parlant au nom du patron de la circonscription. Il a ajouté que tout devra être mis en œuvre afin qu’à la prochaine rentrée scolaire, prévue le 4 septembre 2017, seuls les établissements en règle soient ouverts. Cette promesse a été faite lors de la réunion du comité régional de l’enseignement secondaire privé, le 26 juillet 2017 à Douala. Une session à la fois d’évaluation de l’année scolaire écoulée et de préparation de l’échéance académique 2017-2018 à venir, qui sera lancée le 4 septembre prochain sur l’étendue du territoire camerounais.

En termes donc de rétrospective, la réunion a été l’occasion de revenir sur plusieurs problèmes que connaît l’enseignement secondaire privé. On peut citer le non-respect des dispositions légales en matière de la subvention de l’Etat, qui a conduit cette année à la suspension d’octroi de cette allocation à huit établissements dans le Littoral, le non-respect des procédures en matière de création, d’ouverture et d’extension des établissements scolaires, la dissimulation des effectifs des élèves pour ne pas avoir à payer la totalité des contributions exigibles, le sous-équipement dans la quasi-totalité des établissements privés, des salles spécialisées (laboratoires et bibliothèques scolaires), etc.

A côté de ces mauvais points à mettre à l’actif de quelques établissements, Henri Delor Sosso, délégué régional du Minesec pour le Littoral, a tenu à rappeler les premiers rôles joués par l’enseignement privé dans la circonscription « lorsqu’il s’agit de l’éducation et de la formation de la jeunesse ». Soulignant que le collège Libermann et le collège La Conquête font partie de manière constante des meilleurs établissements du Cameroun en termes de performances scolaires.