Energie électrique : 50.000 eucalyptus sollicités pour du poteau bois

Energie électrique : 50.000 eucalyptus sollicités pour du poteau bois

C’est la quantité de bois à mettre à la disposition de la société chargée de la distribution de l’énergie électrique. Ce afin, de combler à l’insuffisance occasionnée par la crise dans le Nord-Ouest.
Depuis le déclenchement de la crise en zone anglophone, plusieurs secteurs de la vie sociaux-économique du Cameroun peinent à fonctionner aisément. C’est le cas de la société en charge de la distribution de l’énergie électrique (Eneo) qui enregistre un déficit énorme.

Pour ce qui est, des poteaux bois dont elle a besoin, pour raccorder les consommateurs. Ce d’autant plus que le Nord-Ouest était jusqu’à présent, le premier fournisseur de poteaux bois au Cameroun.

Pour pallier à ce manque, le ministre Jules Doret Ndongo des Forêts et de la Faune (Minfof) entend assurer la relève. C’est ainsi qu’il préparait vendredi dernier, la régénération de la réserve de Baleng par Bafoussam dans la Région de l’Ouest. Où il a mis sous terre, plusieurs plants d’eucalyptus dans cette forêt de près de 309 hectares.

L’urgence d’une préservation des forêts
Cette demande formulée par Eneo vient interpeler sur la nécessité de préservation des forêts. Ainsi que sur l’exploitation draconienne celle-ci. Car il est important a déclaré le ministre, de préserver nos forêts. En l’occurrence celle de Baleng qui regorge d’un potentiel d’environ 18 000 à 20 000 arbres pouvant servir de poteaux bois.

Jules Doret Ndongo a également porté une attention particulière à la pépinière centrale de Bafoussam. Un espace d’un hectare exploité pour la reproduction des jeunes plants sélectionnés. Lesquels seront employés pour la densification de l’espèce faunique et la quantité des arbres.