camernews-eco

En un mois, quatre personnes ont péri dans des mines artisanales non restaurées à l’Est-Cameroun

En un mois, quatre personnes ont péri dans des mines artisanales non restaurées à l’Est-Cameroun

Au cours des quatre dernières semaines, un nourrisson et sa mère, un jeune garçon de 7 ans et un autre de 20 ans, ont perdu la vie dans la localité minière de Kambélé, située dans la région de l’Est du Cameroun, rapporte le Quotidien gouvernemental.

Ces quatre personnes, apprend-on, se sont noyées dans les mines d’or non restaurées après l’exploitation artisanale. En effet, ces gros trous de plusieurs mètres de profondeur, laissés béants après l’exploitation, se remplissent généralement d’eau et deviennent de petits lacs qui happent les vies de ceux qui s’y aventurent par imprudence.

Selon le code minier en vigueur au Cameroun, les opérateurs de la mine artisanale ont l’obligation de restaurer ces mines après exploitation. Mais, ces derniers ne respectent pas souvent cette obligation pourtant contenue dans leur cahier de charges. Au grand dam des populations riveraines de ces mines artisanales.

 

camernews-eco

camernews-eco