camernews-Humour

En attendant le remaniement : Ouest Littoral propose une liste de “ ministres ” à Paul Biya

En attendant le remaniement : Ouest Littoral propose une liste de “ ministres ” à Paul Biya

Voilà des mois que le pays est paralysé par la volonté d’un seul homme de torturer ceux qu’il avait choisis comme ministres. Selon certaines sources, il s’en amuse. Il n’a cependant pas le monopole de l’amusement comme vous allez le constater en parcourant la liste des « experts » que nous lui proposons pour constituer son prochain gouvernement.

Des Ministres torturés. Les réseaux de Belinga Eboutou en branle. Des aspirants ministres qui écument les médias pour « annoncer » la bonne parole toute honte bue. Voilà le spectacle que nous offre la classe politique camerounaise dans l’attente d’un événement majeur qui pourrait changer la vie de nombreuses familles : le énième remaniement ministériel de Monsieur Paul Biya.
Un pays suspendu à la signature d’un seul bipède

Comment en est-on arrivé là ? Le pays des Um Nyobé, Roland Félix Moumié, Ernest Ouandié, Monseigneur Ndongmo, Osendé Afana…couché sous les pieds d’un seul bipède qui s’amuse avec l’avenir de toute la nation ? Lorsqu’on racontera aux générations futures qu’une telle chose a été possible, personne n’y croira.

Ce qui est sûr, c’est que tout cela finira mal, très mal. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il faudrait un véritable miracle pour que le Renouveau ne se termine, au mieux dans la débandade générale.

Comment fera-t-on pour reconstruire un pays où tous les gens sur qui le peuple pouvait compter à l’avenir se prostituent chaque jour davantage avec un pouvoir dont le fonds de commerce est le maintien dans la misère du peuple camerounais.

Des gens n’ayant apparemment rien l’un contre l’autre se regardent en chiens de faïence parce que la répartition tribale des postes crée une concurrence malsaine entre cancres.
L’irresponsabilité chronique des tenants du pouvoir qui détestent leur peuple

Une telle façon de faire est particulièrement irresponsable pour quelqu’un qui par ailleurs prétend que le Cameroun pourrait atteindre l’émergence en 2035. Il est admis que l’Administration est le moteur de l’activité économique. Si cette dernière est paralysée comme c’est le cas actuellement, comment faire pour atteindre cet objectif qui passait déjà aux yeux de personnes dotées d’un peu de bons sens, au mieux comme une incantation ?

Pourquoi ne pas faire les choses en respectant un peu le pauvre contribuable qui permet les nombreux courts longs brefs séjours à l’étranger ? Et pourtant, des solutions simples existent : reconduire purement et simplement l’ancien gouvernement ; remanier une fois pour toute ou encore indiquer dans une grande interview ses intentions. C’est comme cela qu’agissent des vrais hommes d’Etat.

Plus grave, il parait que cette situation dans laquelle de pauvres camerounais sont torturés amuse beaucoup le Docteur Honoris causa. Il n’a cependant pas le monopole de l’amusement surtout que selon lui, les ministres ne sont d’ailleurs que des fonctionnaires à qui il a donné des titres.  Amusez-vous en lisant la liste des Ministres que nous lui proposons.

Remaniement : Les propositions de votre journal

  • Premier Ministre fictif en charge de la gestion des apparences : Philémon Yang
  • Premier Ministre masqué chargé des vrais dossiers et des rapports directs à Paul Biya : Louis Paul Motaze
  • Vice Premier Ministre chargé de l’injustice et de l’empêchement de la conservation du pouvoir par les Béti et de la prise du pouvoir  par les Bamiléké : Amadou Ali
  • Ministre d’Etat chargé de la non-protection de la mère et de l’enfant : Bakang Mbock Catherine
  • Ministre d’Etat chargé de l’attente d’une nomination -qui dure- au poste de Premier Ministre : Agbor Tabi
  • Ministre d’Etat chargé du sous-développement de Deïdo : Laurent Esso
  • Ministre d’Etat chargé de la fausse représentation de l’opposition : Bello Bouba Maïgari
  • Ministre de l’économie et des finances chargé des avions  présidentiels : Yves Michel Fotso
  • Ministre de la communication chargé du musèlement de la presse et de la dégradation de l’image internationale du Cameroun: Monseigneur Joseph Befe Ateba
  • Ministre de l’Administration Territoriale en charge des élections iniques et injustes : Monseigneur Dieudonné Watio.
  • Ministre de l’enseignement Supérieur chargé de la lutte contre les fraudes des bamilékés aux examens universitaires catholiques: Monseigneur Victor Tonyè Bakot
  • Secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur en charge des quotas iniques et de la défense de son « créateur » terrestre: Jacques Fame Ndongo
  • Ministre chargé de la maîtrise  de la langue française : André Sohaing
  • Ministre chargé des va-et-vient politiques et de la défense de l’indéfendable: Issa Tchiroma Bakary
  • Ministre chargé de l’enterrement des banques et microfinances ethno ciblées et de l’agriculture de seconde génération dans le Sud : Lazare Essimi Menyé
  • Ministre chargé de l’obscurité, de l’assèchement des gorges et de la promotion du désert en Afrique humide : Basile Atangana Kouna
  • Secrétaire d’Etat chargé du développement de l’obscurité : Jean David Bilè
  • Secrétaire d’Etat chargé de l’assèchement des gorges : William Sollo.
  • Ministre chargé de la propagation de la bonne humeur : Grégoire Owona
  • Ministre chargé de la transformation des hôpitaux en mouroirs publics : André Mama Fouda
  • Ministre chargé des sports et de la migration des footballeurs: Marlène Emvoutou
  • Ministre Chargé de l’avilissement de la Région de l’Ouest : Jean Nkueté.
  • Ministre des armées en charge des relations avec les industries d’armements chinoises malgré les aboiements de l’Amiral Nsola: Edgar Mebe Ngo’o
  • Secrétaire d’Etat aux armées chargé de la formation des gendarmes aux techniques de récupération de la somme de 1000 Fcfa aux usagers de la route: Jean Baptiste Bokam.
  • Secrétaire d’Etat chargé de la formation des policiers aux techniques de récupération de la somme 300 Fcfa aux usagers de la route : Mbarga Nguelé
  • Ministre représentant une partie des belles familles présidentielles : Robert Nkili
  • Ministre chargé du développement du poncepilatisme dans le musèlement des médias : René Sadi
  • Ministre du reniement de la musique et du maintient en enfer du département du Nkam : Peter Mukoko
  • Ministre chargé du folklore, des menaces et des incantations à l’Ouest : Madeleine Tchuinte
  • Ministre chargé de la vulgarisation du parricide dans la société camerounaise : Aminatou Ahidjo
  • Ministre chargé de l’organisation des défilés à la gloire du « dieu de l’Etat  : Bidoung Kpatt
  • Ministre chargé de la maitrise de tous les sujets : Hervé Emmanuel Nkom
  • Ministre porte-parole chargé de la défense de la politique du gouvernement en matière de suspension des journaux : Suzanne Kala Lobè

 

camernews-Humour

camernews-Humour