En 3 ans, l’Etat camerounais a injecté 5 milliards FCfa dans la promotion du crédit-bail

Depuis 2012, date de la mise en place du«dispositif pilote d’appui à la modernisation de l’outil de production par le crédit-bail», l’Etat camerounais y a injecté 5 milliards de francs Cfa, a révélé le ministre de l’économie, Emmanuel Nganou Djoumessi (photo), en présidant le 17 août 2015 à Yaoundé, une réunion du comité de suivi dudit dispositif.

Au cours de cette réunion, les participants ont relevé le succès enregistré par cette initiative et ont souhaité voir ce dispositif de financement des entreprises partir de sa phase pilote pour être implémenté au sein de l’économie camerounaise. De ce point de vue, certains crédits-bailleurs recommandent au gouvernement d’exonérer de droits de douane les équipements acquis au moyen du crédit-bail, afin de rendre ce mécanisme de financement plus incitatif.

A en croire la Société financière internationale, qui soutient la promotion du crédit-bail au Cameroun, ce mécanisme est une solution idoine aux difficultés de financements rencontrées par les entreprises camerounaises, notamment les PME. Afin de montrer les opportunités que recèle le crédit-bail dans le pays, l’Association camerounaise de leasing (Camlease) révèle que le marché actuel du crédit-bail dans le pays est estimé à 50 milliards de francs Cfa, sur un potentiel de 200 milliards de francs Cfa. Au sein de la Cemac, espace communautaire dont le Cameroun est la locomotive, ce potentiel est estimé à 400 milliards de francs Cfa.