Employés des assurances: la convention collective nationale révisée

La signature a eu lieu entre employeurs et travailleurs en présence de Johny Razack, secrétaire général du ministère du Travail et de la Sécurité sociale, hier à Yaoundé

 

Ce sont 15 articles sur 67, constituant l’ossature de la Convention collective nationale des assureurs, qui ont été révisés. Et la matérialisation de cette révision s’est faite hier  à Yaoundé à travers la signature du document y relatif par le représentant des employeurs, Christian Marlin et celui des travailleurs, Abel Kombi Nsia, président national du Syndicat national des travailleurs des assurances du Cameroun (Syntac). C’était en présence de Johny Razack, secrétaire général du ministère du Travail et de la Sécurité sociale, représentant le ministre. Cette amélioration des conditions de vie des employés de ce secteur est le fruit de la commission mixte paritaire en charge de la révision de cette convention et de la grille salariale de 2014.
Les avancées obtenues concernent entre autres les stages professionnels de pré-emploi des jeunes en voie de recrutement. Cela dit, désormais un jeune travailleur qui commence à exercer dans les assurances avec un niveau Bacc+4 ou 5 pourra toucher au moins 175 000 F par mois. Le salarié malade quant à lui, ne sera plus abandonné à son sort parce que ses droits et avantages vont correspondre à ceux qui lui sont dus en cas de licenciement légitime. Soit 40% à 50 % en fonction des années de travail et des catégories. « Ce sont des avancées significatives et encourageantes pour la jeunesse », a indiqué Abel Kombi Nsia. A cela s’ajoutent aussi les indemnités de licenciement abusif afin d’éviter les licenciements fantaisistes basés sur des raisons non fondées, les indemnités de fin de carrière, de départ à la retraite et de logement.