Le Nigéria aurait engagé des mercenaires sud-africains contre Boko Haram

Des mercenaires originaires d’Afrique du Sud ont été discrètement décisif dans leur soutien à l’armée nigériane dans sa campagne contre Boko Haram selon une source basée à Abuja.

Ils proviennent des forces de sécurité à l’époque de l’apartheid en Afrique du Sud, et ne correspondent pas à l’image standard d’une armée de libération. Mais après seulement trois mois sur le terrain, une escouade de vieux mercenaires blancs a contribué à mettre fin à six longues années de règne de la terreur Boko Haram dans le nord du Nigeria.

Dirigé par le colonel Eeben Barlow, un ancien commandant de la Force de défense sud-africaine, le groupe d’experts de « guerre de brousse » a été recruté dans le plus grand secret en janvier pour former un groupe des soldats d’élite au sein de l’armée désorganisée et démoralisée du Nigeria.

Certains de ces mercenaires se sont illustrés dans les guerres de frontière de l’Afrique du Sud il y a 30 ans. Mais leurs compétences de combat redoutables – soutenus par leurs propres pilotes d’hélicoptères dans les missions de combat – ont été décisives pour aider l’armée contre Boko Haram dans ses bastions du nord-est.