Eliminatoires J.O. 2016 : La Fifa a-t-elle définitivement perdu la raison ?

Alors que leur adversaire la Côte d’Ivoire est forfait pour le dernier tour et que les Lionnes devaient se qualifier automatiquement pour le prochain tournoi de football des Jeux Olympiques de « Rio 2016 », voilà que la Fifa va repêcher le Zimbabwe qui avait été lourdement sanctionné par cette même Fifa pour…forfait face aux Éléphantes. C’est à n’y rien comprendre !

« La Fédération Camerounaise de Football informe le public national et les autorités compétentes concernées que, par sa correspondance du 24 août 2015 adressées au Département des Compétitions de la FECAFOOT, la FIFA a annoncé le retrait de l’équipe féminine ivoirienne des Qualifications pour les Jeux Olympiques de Rio De Janeiro 2016. Les Lionnes Indomptables du Cameroun affronteront l’équipe féminine du Zimbabwe pour le compte du quatrième et dernier tour. Le match aller se déroulera le 03 octobre 2015 au Stade Omnisports de Yaoundé », telle est la teneur d’un communiqué rendu public ce jeudi par Laurence Fotso, chef du département communication de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Un communiqué qui laisse pantois quand on se serait attendu à ce que la Fédération fasse appel de la requalification du Zimbabwe dans ces éliminatoires pour lesquels ce pays avait déclaré forfait en juillet dernier.
A l’époque, pour le compte du troisième tour de ces éliminatoires, le Zimbabwe devait affronter la Côte d’Ivoire en matches aller et retour. Malheureusement, sans aucune explication, la sélection nationale féminine du Zimbabwe n’avait pas daigné faire le déplacement d’Abidjan pour le match aller contre les Éléphantes. Résultat, le pays de Robert Mugabe avait été disqualifié par la Fifa et frappé d’une amende relativement conséquente. A cette époque, la Fifa avait publié le communiqué suivant : « Le match de qualification pour le Tournoi Olympique de Football féminin de Rio 2016 prévu le 19 juillet 2015 entre la Côte d’Ivoire et le Zimbabwe a été déclaré perdu par forfait (3:0) par le Zimbabwe. La FIFA a ouvert une procédure disciplinaire contre le Zimbabwe pour ne pas avoir effectué le déplacement jusqu’en Côte d’Ivoire comptant pour le match aller du troisième tour de la Zone Afrique. La Commission de Discipline de la FIFA a décidé que le match serait perdu par forfait, conformément à l’article 31 du Code disciplinaire de la FIFA, et a imposé à la Fédération Zimbabwéenne de Football une amende de 10 000 francs suisses pour avoir violé les art. 6, al. 1, art. 6, al. 3e, art. 7, al. 1 et art. 7, al. 10 du Règlement des Tournois Olympiques de Football. La décision a été notifiée aux parties concernées ce mercredi 29 juillet ». C’est clair, net et d’une limpidité sans pareil.
Ce qui l’est moins en revanche, c’est la décision aujourd’hui de requalifier le Zimbabwe parce que la Côte d’ivoire est à son tour forfait pour affronter le Cameroun. C’est à n’y rien comprendre! Comment une nation forfait dans les même éliminatoires peut-elle être remise en scelle de la sorte ? Pourquoi n’avoir pas repêché la victime du Zimbabwe au 2nd tour pour qu’elle affronte la Côte d’Ivoire au 3ème tour ? Pourquoi qualifier la Côte d’Ivoire au 3ème tour grâce au forfait du Zimbabwe et refuser de qualifier le Cameroun pour les JO après le forfait de cette même Côte d’Ivoire ? Pourquoi la Fécafoot ne fait-t-elle pas appel de cette décision de la Fifa ? Une Fédération sérieuse avec des dirigeants soucieux de la santé du football dans notre pays aurait-elle hésité une seule seconde à contester cette pratique de la Fifa qui, après avoir égrené le chapelet des articles violés par le Zimbabwe, après avoir disqualifié ce pays, fait appel à lui un mois plus tard pour combler le forfait de la Côte d’Ivoire qui avait bénéficié de ladite disqualification ? A qui profite en réalité ce silence complice? Pas aux joueuses en tout cas! Des questions et d’autres qui tomberont certainement dans des oreilles de sourds et qui ne feront pas bouger les lignes dans cette affaire, mais qui méritent tout de même d’être posées afin que l’on se rende bien compte que la Fifa semble avoir définitivement perdu la raison depuis quelques temps.