Eliminatoires CAN U20: le Cameroun veut poursuivre l’aventure

Les Lionceaux reçoivent leurs homologues du Zimbabwe dimanche au stade Omnisports de Bafoussam. Ils devront absolument remporter la partie pour passer au dernier tour

 

Le stade Omnisports de Bafoussam va accueillir son premier match international le dimanche 12 juin 2016. L’honneur revient à l’équipe nationale U20. Les poulains de Cyprien Ashu Bessong disputent un match décisif contre le Zimbabwe, comptant pour le deuxième tour éliminatoire de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de leur catégorie, prévue en Zambie en 2017.

Les Lionceaux qui sont dans la capitale de la région de l’Ouest depuis mercredi se sont entrainés sur le stade hier, jeudi. Une séance d’entrainement de reconnaissance de l’aire de jeu.

Les joueurs sont prêts pour la rencontre et restent « conscients de la responsabilité » qui est la leur, celle de disputer le premier match officiel dans ce stade, nouvellement inauguré le 30 avril dernier.

On peut dire que le moral est au beau fixe dans la tanière. Mais il faudra mettre les boucher double pour venir à bout de l’adversaire.

Au match aller à Harare, les deux équipes avaient fait jeu égal (0-0). Un score qui peut paraître à l’avantage des Camerounais. Avec ce nul sans but, les Lionceaux devront se montrer prudents, un résultat nul avec buts les condamnerait.

 

Les U20 Camerounais sont alors condamnés à gagner pour passer à l’étape décisive pour l’obtention du ticket qualificatif pour la phase finale du tournoi. En cas de victoire, les Lions U-20 affronteront le vainqueur de la rencontre Libye-Niger au dernier tour.

Onze autres matches figurent au programme. Plusieurs équipes ont pris l’avantage à l’extérieur lors de la première manche et sont bien partis pour franchir le cap.

Nantis d’une avance de trois buts le Mali, à Bamako, devrait logiquement confirmer chez eux. C’est également le cas, même si leur avantage n’est que d’un but. C’est le cas de la Guinée, du Sénégal, de l’Egypte et du Nigeria.

Vainqueurs par trois buts d’écart à Luanda, les Angolais se retrouvent en position de force avant la seconde manche contre le Gabon, à Libreville. Ghanéens et Marocains n’ayant perdu que par un but d’écart loin de leurs bases par les Éthiopiens et les Gambiens semblent de taille à prendre la mesure de leurs concurrents, même si des surprises sont toujours possibles.

Deux équipes ont déjà validé leur billet pour la phase décisive au mois de juillet. Il s’agit du Soudan qui a bénéficié du forfait du Malawi et de la Libye, suite à la suspension du Bénin par la FIFA et la CAF.